Insertion de 185 diplômés chômeurs ans le secteur agricole mauritanien.

Les départements du développement rural et de l’emploi, de la formation professionnelle et des TICs exécutent un programme ambitieux portant sur l’insertion de 185 diplômés chômeurs dans le secteur agricole irrigué à travers des parcelles aménagées dont l’exploitation garantit une vie digne aux bénéficiaires intéressés.

Cette opération a commencé depuis l’année dernière, en application du programme du Président de la république, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz visant à promouvoir les secteurs vitaux de l’économie nationale en particulier celui de l’agriculture.

Il s’agit pour le gouvernement d’oeuvrer à renforcer les étapes franchies visant la réalisation de l’autosuffisance alimentaire.

Ce programme a permis d’aménager 1850 hectares dans la plaine de M’Pourié pour insérer 185 diplômés notamment parmi les spécialisations à opportunités limitées au niveau de l’accès au marché du travail et ce, en accordant à chacun d’entre eux 10 hectares aménagés et en les accompagnant techniquement et sur le terrain pour garantir leur insertion effective et durable dans ce secteur.

Le programme a pour finalité également l’augmentation de la production nationale en céréales à travers l’aménagement de nouveaux périmètres agricoles, leur mise en exploitation, l’atténuation de l’impact du chômage à travers l’insertion d’un certain nombre de chômeurs dans le secteur agricole.

La mise en oeuvre a commencé par l’aménagement de 1250 ha au profit de la première vague de diplômés composée de 125 individus. Cette exploitation a eu lieu dans la campagne d’hivernage 2011 – 2012 au cours de laquelle 1141 ha ont été cultivés et 1065 ha récoltés avec un rendement moyen à l’hectare de 5,01 tonnes soit 5383 tonnes de riz avec une marge bénéficiaire de l’ordre de 1 858 000 UM pour le producteur et 216 000 UM par ha.

Quant à la campagne estivale, qui a suivi, dont la moisson vient d’être récoltée au niveau de 1185 ha avec une marge bénéficiaire nette au producteur de 1 845 000 UM.

Les travaux d’aménagement se sont poursuivis au cours de la phase suivante pour permettre l’insertion d’une 2ème vague de diplômés chômeurs de 60 bénéficiaires sur une superficie de 600 ha actuellement dans une phase avancée. Les données sur le terrain préjugent de bons résultats et ce, pendant que la 1ère vague poursuit sa troisième campagne avec l’appui et l’accompagnement des superviseurs du programme.

Ces aménagements s’inscrivent dans le caadre d’un programme visant 6000 ha d’ici décembre 2012 en plus des travaux en cours dans Begmout: 700 ha; et Dakhlet N’Tékane: 600 ha dans la wilaya du Trarza ainsi qu’Airé B’bar: 750 ha et Bilane au Brakna. Le gouvernement oeuvre, à travers ces aménagements à limiter la pauvreté à travers la mise à disposition de périmètres aménagés au profit des franges les plus démunies des communautés villageoises.

M. Sid El Keir Ould Taleb Khyar directeur par intérim de la plaine de M’Pourié a indiqué à l’AMI dimanche que ce périmètre qui insère les diplômés chômeurs dans le secteur irrigué a été créé en 1970 et occupe une superficie nette de 4034 ha pour introduire la riziculture dans la rive droite de la vallée du fleuve Sénégal en collaboration entre le gouvernement et la République Populaire de Chine.

Ce périmètre a vécu plusieurs expériences et institutions: exploitation d’abord par les villageois et les agriculeurs sous différentes organisations coopératives organisations socio professionnelles puis en 1998 un accord entre le gouvernement et la Chine cède en location 624 ha de ce périmètre à une société chinoise avec y compris les installations existantes alors: station de pompage, canalisations de drainage, équipements et matériels agricoles locaux construits. Cette société, après 3 ans d’exploitation, a mis fin au contrat en avril 2002.

Le gouvernement a décidé, la même année, de charger la direction de M’Pourié des mêmes missions traditionnelles ainsi que du suivi et de l’organisation des campagnes agricoles.

Après 4 ans, un accord de partenariat a été conclu pour une période de 15 ans renouvelable entre le gouvernement et l’institution arabe pour l’investissement et le développement agricoles engageant la dernière à réhabiliter le périmètre de M’Pourié, à inventer et à propager des techniques agricoles au profit des agriculteurs, à lutter contre les déprédateurs des cultures et à mettre à leur disposition les moyens de la mécanisation agricole en plus du partage des bénéfices avec le gouvernement mauritanien.

Mais en raison des résultats peu probants, le gouvernement a mis fin au contrat en 2010 et la remise de M’Pourié à un autre partenaire les « Industries Agricoles de Mauritanie » a été décidée avant d’étre dénoncée à son tour pour les mauvais résultats obtenus.

En raison de ces échecs et sur initiative du Président de la République, afin de garantir une exploitation durable et avec une haute capacité, M’Pourié a été choisie pour abriter l’exécution du programme d’insertion des diplômés chômeurs dans l’agriculture afin de limiter le chômage et d’accroître la production en vue de la réalisation de l’autosuffisance alimentaire au plan national. Le projet a commencé en 2011 et a obtenu un succès éclatant.

Sur la superficie totale de M’Pourié celle qui est aménagée est de 1159 ha traversée par une ligne principale de canalisations longue de 6200 mètres pour l’irrigation en plus d’un réseau de canaux secondaires. Le périmètre dispose également d’une centrale électrique d’une capacité de 660 KW et de 4 générateurs; 5 pompes pour l’irrigation d’une capacité chacune de 1100 litres/seconde en plus de 2 pompes d’évacuation d’une capacité de 750 litres/seconde chacune et deux autres de 1800 l/s.

La direction du périmètre s’attelle pour sa part à améliorer la capacité et la gestion des infrastructures de drainage de l’eau au profit des bénéficiaires ainsi qu’à garantir l’encadrement et l’assistance sur le terrain en plus du recrutement de techniciens et de spécialistes en nombre suffisant et l’obtention du matériel nécessaire et adapté pour surmonter les difficultés sur le terrain en particulier les équipements de préparation des terres: charrues moissonneuses batteuses etc. pour la prochaine moisson.

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind