16 ministres en campagne pour le dialogue politique

dialogue politiqueLes consultations préliminaires pour un dialogue politique national inclusif tenues du 07 au 11 septembre, ont recommandé la tenue de celui-ci à partir du 10 octobre prochain.
Joignant la parole de cette « forte recommandation à l’acte » le pouvoir a décidé d’aller vite. Ainsi, depuis 48 heures les membres du gouvernement sillonnent les localités du territoire national pour expliquer à la population l’importance de la concertation comme moyen de promotion de la démocratie et vanter les vertus du dialogue politique.
Les missions gouvernementales « visiteront toutes les capitales régionales et départementales et tiendront des réunions élargies avec les cadres, les acteurs de divers horizons, les notables et toutes les forces vives pour les informer de la situation politique, économique et sociale du pays, notamment sur les résultats des consultations préliminaires élargies préparant un dialogue politique national tenues du 07 au 11 septembre dernier » explique le porte parole du gouvernement, Mohamed Lemine Ould Cheikh.
Elles ont été boycottées par le Forum National pour l’Unité et la Démocratie(FNDU), un vaste rassemblement de l’opposition comprenant des partis politiques, des organisations de la société civile, des centrales syndicales et des personnalités indépendantes.
Ce collectif soupçonne « un objectif inavoué et un agenda caché du pouvoir ». La Coalition Unie pour une Alternance Démocratique et Pacifique (CUPAD)-un collectif de l’opposition dite modérée, composée de 3 partis politiques, a sollicité un report de la tenue de ce dialogue en vue de permettre une participation plus inclusive.

Source : Mauritanies1

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge