21 mauritaniens possèdent des comptes en suisse selon swissleaks

swissleaksMauriweb : La deuxième plus grande banque au monde, la HSBC, est encore une fois au centre de l’un des plus grands scandales d’évasion fiscale jamais révélé. Swiss Leaks, puisque c’est ainsi que ces révélations se sont fait connaitre est le fruit d’une enquête menée depuis des mois par 150 journalistes appartenant à cinquantaine de médias partenaires organisés autours de ICIJ (International Consortium of Investigative Journalists) et qui ont eu accès aux données bancaires de plus de 100.000 clients de la filiale suisse d’HSBC.

Ces documents révèlent un système de fraude fiscale mis en place par la banque. Pour permettre à des personnalités internationales de se soustraire à leurs fiscs respectifs. Selon cette enquête, 21 clients sont associés à l’entrée Mauritanie de ce fichier et donc possèdent des comptes en Suisse.

L’un d’eux a même sur son compte USD 6,5 millions, soit un peu plus de deux milliards d’ouguiyas. Dans ce classement des pays dont les citoyens possèdent des comptes en Suisse, la Mauritanie occupe le 149ème rang.

Ces 21 Mauritaniens possèdent en tout 66 comptes différents, d’un montant total de 12 millions de dollars soit pré de 4 milliards d’ouguiya. La plupart de ces comptes ont été ouverts en 2005 et 2006 et tous entre 1988 et 2006.

Bien entendu le gouvernement mauritanien peut obtenir s’il le désire, des renseignements sur ces personnes grâce à des traités internationaux, notamment la Mutual Assistance in Criminal Matters. Mais l’administration fiscale mauritanienne peut également faire une demande auprès du bureau suisse responsable de la fiscalité pour avoir ces renseignements si jamais elle mène une enquête sur l’évasion fiscale.

Evidemment ces comptes peuvent être tout ce qu’il y a de plus normal, mais souvent ils sont alimentés par de l’argent provenant de commission occultes ou de retro commissions perçues sur de grands marchés.

Globalement la fraude est estimée à 180 milliards d’euros sur la période 2006-2007. A la suite de ces révélations, les différents gouvernements se sont sentis obligés de réagir. Le Parlement britannique a annoncé qu’il allait ouvrir une enquête sur cette banque dont le siège se trouve à Londres.

Un juge d’instruction belge évoque des mandats d’arrêt internationaux contre les dirigeants de HSBC, au Mexique, en France, aux Usa et partout dans le monde le listing de la BSBC est étudié avec soin pour déceler d’éventuels fraudeurs, alors qu’en Mauritanie c’est le silence radio total.

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge