Algérie: Abdelaziz Bouteflika hospitalisé pour un accident vasculaire cérébral sans gravité

Les autorités algériennes ont annoncé ce samedi 27 avril que le président Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 1999, avait eu un «mini» accident Bouteflika-hospitalisévasculaire cérébral. Ses médecins ont également affirmé que le président algérien n’avait aucune séquelle. Selon plusieurs sources, il a été transféré en France, à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce.

Abdelaziz Bouteflika a été victime d’un « accident ischémique cérébral ». Un caillot bouche une artère et bloque la circulation du sang. Mais c’est un épisode qui ne dure pas. C’est donc un mini AVC, une attaque neurologique, sans séquelle. Il a été victime de cette attaque vasculaire cérébrale vers 13 h 30, ce samedi 27 avril.

C’est ce qu’ont annoncé ses médecins, qui ont également affirmé que le président de la République n’avait aucune séquelle.

Cependant, ce « mini AVC » peut, selon les spécialistes, précéder un AVC grave. Celui-ci peut survenir quelques heures plus tard, quelques semaines plus tard, ou jamais.

Abdelaziz Bouteflika, âgé de 76 ans, a déjà eu des problèmes de santé. Dans son cas, un AVC pourrait être mortel ou le paralyser gravement. Selon certains médias, le président algérien a été évacué vers Paris, à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce dans la soirée.

Par ailleurs, le ministre algérien des Affaires africaines a été hospitalisé à Bruxelles, vendredi 26 avril, après une rupture d’anévrisme.

Source : RFI

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind