Le porte-parole d’Ansar Eddine détenu en Mauritanie

abou_mohamed_ansar_dineSenda Ould Boumama, porte-parole d’Ansar Eddine s’est rendu samedi soir aux forces mauritaniennes, a affirmé une source sécuritaire lundi 20 mai.

Senda Ould Boumama refait surface. Le 17 avril, le porte-parole d’Ansar Eddine avait exprimé son désir de se rendre aux forces algériennes. Alger avait aussitôt démenti. Depuis, plus rien. C’est finalement en Mauritanie qu’il s’est rendu. « M. Ould Boumama s’est rendu [samedi soir] aux forces armées mauritaniennes sur la frontière, non loin de Bassiknou (Sud-Est) », a affirmé à l’AFP une source sécuritaire, lundi 20 mai.

Selon l’agence indépendante Ani, média auquel il s’était confié en avril, Ould Boumama a été transféré durant le week end à Nouakchott où il est actuellement interrogé par la police.

« J’ai marché à pied sur plus de 80 km pour arriver à la frontière algérienne afin de me rendre à l’armée algérienne », avait-il déclaré le 17 avril dans une communication téléphonique avec l’ANI, en affirmant avoir fait l’objet « d’une tentative d’assassinat de la part d’un inconnu »,

Il avait alors « supplié » le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz de demander son « extradition le plus rapidement possible » une fois qu’il aura été arrêté en Algérie, préférant être jugé en Mauritanie, dont il dit avoir la nationalité.

(Avec AFP)

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind