MPR-KANE_rimweb
Des tensions intercommunautaires ont secoué la ville de Kaédi les 6, 7, et 8 Juillet 2013. Prenant conscience de la gravité de la situation inhérente aux inquiétudes suscitées par ces tensions, le M.P.R. a pris les devants en rencontrant, dès le 8 Juillet, les autorités administratives et sécuritaires de Kaédi pour réfléchir sur les voies d’apaisement de la situation.L’incapacité de l’Etat à faire face aux réformes qui s’imposent a conduit inévitablement nos populations à une implosion sans précédant et de surcroît intercommunautaire compromettant durablement l’unité de notre nation et notre cohésion sociale.

Ainsi donc, le M.P.R. par l’intermédiaire de son représentant au Gorgol a été l’un des tous premiers partis politiques à rencontrer les autorités locales et à leur proposer, compte tenu de l’absence des leaders locaux, une solution de sortie de crise.

Nous nous félicitons que cette initiative ait pris forme avec le concours décisif des dignitaires de Kaédi et que le calme, même précaire, soit revenu. Aussi le M.P.R. :

1. regrette le malaise social profond à Kaédi mais également partout ailleurs en Mauritanie;

2. presse les pouvoirs publics à prendre la pleine mesure de leur responsabilité pour préserver l’unité nationale et la cohésion sociale ;

3. demande la libération sans condition des détenus et exige des pouvoirs publics une gestion locale beaucoup plus responsable des conflits intercommunautaires ;

4. encourage les uns et les autres à la retenue et au calme en ce mois béni du ramadan ;

Le M.P.R. en appelle à la responsabilité de chacun pour faire de la Mauritanie un pays résolument tourné vers un Etat de droit, de justice, d’équité et de respect de toutes les formes de liberté.

Nouakchott, le 11 juillet 2013
Commission communication du MPR

Source: MPR

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind