Enrôlement : Le cas Anna Gadio, une Victime étudiante orpheline de trop

 

Anna GADIO-interogation - rimweb

Quelle abomination  de la part de l’état esclavagiste, raciste et féodale de la république islamique de Mauritanie au 21ème siècle au cœur de paris, capitale de la République Française ? Mais ça va durer combien de temps  cette souffrance ? Pour réprimer, discriminer, exclure  les noirs, l’état met des fonctionnaires noirs au devant la scène et les observe avec des  jumelles de loin voir s’ils appliquent les consignes ou pas. Souvent, les fonctionnaires sont issus des couches populaires noires discriminées qu’ils répriment : « Haratine, Haalpoular, Soninké et Wolof ». Le nègre est tellement passif au point, il laisse tout passer sur sa tête comme il le faut sans pousser le moindre cri. Voyons, cette orpheline qui avait bien à sa possession  les documents qu’il fallait pour se faire enrôler sans problème mais non. Des consignes fermes, je vous le dis sans détour,  ont été données aux agents chargés  de l’enrôlement d’exclure le maximum de mauritaniens résidents en Europe, particulièrement la France que le pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz considère à 90% d’étrangers. Pour y arriver, rien de plus simple de mettre son plus zélé beau frère à la manette.


Témoignage de Anna Gadio : « Étant étudiante, je viens me présenter avec tous mes paperasses, à savoir le recensement de ma mère, mon acte de naissance, nationalité, passeport, carte de séjours, certificat de décès de mon père, l’on me rejette parce qu’on me demande de fournir une preuve que mon père est bien décédé, quel scandale, ça m’a choquée, je vous avoue que j’ai même pleuré, ayant perdu mon père toute petite, je ne me rappelle même pas la couleur de ses yeux, l’on me demande de justifier que mon père est bien mort, alors là c’est le comble, honteux, sur le certificat de décès que je leur ai fourni tout y très claire, que veulent-ils au juste que je leur fasse le curriculum vitae de mon père qui est nous a quitté il y’a 18 ans. »

 

 

Le règlement qui donne droit à l’enrôlement  dit : Vous êtes mauritanien ou mauritanienne et vous résidez en Europe. Pour vous enrôler, vous devez présenter les documents suivants :

 

votre extrait d’acte de naissance établi sur la base du recensement de 1998,
– votre carte nationale d’identité,
– votre carte de séjour délivrée par les autorités compétentes du pays où vous résidez,
– les extraits du registre national des populations ayant été délivrés à vos parents à l’issue de leur recensement,
– un acte ou un jugement de décès du parent ou des parents décédés (pour les personnes âgées de moins de 45 ans).

 

 

Comment le célèbre incompétent, notre raciste ambassadeur Mohamed Mahmoud Ould Brahim peut il justifier ces abus de pouvoir ? Et le cas de ce vieux homme qui peut être le père de son beau père:

 

 

« un vieux monsieur, un certain Samba Niang, un magamois, né en 1935, ancien militaire, se présente avec tous ses dossiers au complet, jusqu’à même avoir en sa possession le certificat de décès de ses deux parents, le recensement de 98 aussi bien évidemment sa carte de séjours mais on le rejette quand même parce que tout simplement on lui dit de présenter une sœur ou un frère qui s’est déjà recensé(e) pour qu’on puisse le recenser à son tour, le monsieur n’ayant guère de frère ni de sœur, alors on refuse tout bonne de le recenser en ajoutant que c’est un cas spécial. Qu’est ce que ça veut dire un cas spécial, »

 

 

Lire témoignage d’Anna Gadio sur ce lien : http://haratine.blogspot.fr/2013/07/injustice-la-bete-sauvage.html

 

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge