3000 um pour applaudir dix minutes le président à l’aéroport

applaudissements

Je me trouvais à TARHIL(Nouadhibou), avant hier [le dimanche 23 juin 2013], avec un groupe d’amis quand un jeune nous a accostés pour nous demander de nous rendre en bus lundi 24 juin 2013 à l’aéroport de Nouadhibou pour applaudir le président Mohamed ould Abdel AZIZ à son arrivée, en échange d’une rémunération.


Au cours de cette conversation, le jeune ne nous a pas indiqué le montant de la rémunération. Mais des amis qui ont eu les mêmes sollicitations m’ont dit qu’on leur a proposé entre 3000 et 5000 um. Le rabatteur nous a proposé de nous inscrire sur une liste où figurent les participants à ce déplacement. Il nous a aussi donné rendez-vous le lundi 24 juin 2013 à 8 heures du matin dans un parc public près de l’aéroport pour nous briefer sur le déroulé du rassemblement.

Il s’agit malheureusement d’une pratique courante. À chaque fois que le président s’apprête à visiter Nouadhibou, ses soutiens se déploient dans les quartiers populaires, pour demander aux gens ce genre de « services ». Néanmoins, ils ne visent pas uniquement mes concitoyens mais s’adressent aussi aux ressortissants d’autres pays africains, comme les sénégalais, les maliens, etc. Malheureusement, ça fonctionne et nombreux sont ceux qui acceptent d’aller accueillir le chef d’Etat dans ces conditions. 3000 um pour applaudir dix minutes à l’aéroport, c’est quand même très tentant.

Je pense que l’argent qui sert à payer le comité d’accueil est acheminé par des personnalités de la majorité présidentielle qui se rendent à Nouadhibou quelques jours avant la visite du président afin de recruter des jeunes soutiens qui, à leur tour, embauchent ces supporters d’un jour. Ce fait n’est pas nouveau, On l’a toujours pratiqué à Nouadhibou.

Malheureusement à Nouadhibou, à l’approche de chaque visite présidentielle, des réseaux s’activent pour recruter des supporters. Ce procédé sert réellement à fabriquer des images destinées à la propagande locale, pour dire que le président reste très populaire, triste mentalité.

NS_ Nouadhibou
Source : Actualités Mauritanie

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind