4 personnalités seulement éligibles à la succession du ministre de l’intérieur Ould Boilil

BOILIL -Rimweb.net

Le puissant ministre de l’intérieur et de la décentralisation M Mohamed Ould Boilil devait rendre depuis bonne lurette son tablier du Gouvernement mauritanien, depuis son arrivée à l’âge de la retraite en 2012 dernier.

Mais faute de personnalité du calibre de cet homme politique expérimenté et transfuge clé de poids du RFD en 2009, il a été maintenu, par force majeure à l’instar des actuels députés et des conseillers municipaux illégitimes à ses fonctions jusqu’à nouvel ordre.

Avec la perspective inéluctable des élections législatives et municipales du 23 novembre prochain et l’éligibilité quasi certain de Ould Boilil à la députation de la moughataa de Keur-Macène pour éviter à tout prix au parti Etat de perdre cette populeuse localité où pullulent les prétendants aux sièges à l’Assemblée nationale, le pouvoir s’est trouvé dans l’obligation de penser à temps au successeur le mieux indiqué pour hériter le département de l’intérieur et de la décentralisation.

Ceci est d’autant vrai que cette tutelle aura à travailler d’arrache-pied et à une cadence plus accélérée dans les prochaines semaines, en raison de la préparation et de l’organisation des futures échéances électorales; ce qui somme toute, n’est pas une sinécure dans un contexte politique caractérisé par des réserves d’acteurs politiques sur ces consultations, suspectant un complot électoral raffiné typique à celui de juillet 2009, ayant consacré l’élection de Ould Abdel Aziz Président de la République pour un mandat présidentiel de 5 ans.

Selon des sources relatives aux noms sélectionnés pour remplacer Ould Boilil au département de l’intérieur, le Premier ministre Dr Moulaye Ould Mohamed Laghdaf aurait proposé au Président de la République 4 choix. Il s’agit de MM Mohamed Ould Didi, président de l’autorité de régulation du transport terrestre, Ahmed Ould Deh, hakem de la moughataa de Tidjikja, Didi Ould Taghi, directeur adjoint de la protection civile et Mohamed Ould Mohamed Raree, wali du Trarza.

Beaucoup de monde qui montre si besoin est combien le Président de la République reste attaché à Ould Boilil, jouant sur toutes les circonstances atténuantes pour le maintenir au maximum à ce poste, surtout que la santé des futures élections souffrira incontestablement de son absence. Alors parmi le quarté, qui sera le mieux côté pour bénéficier de la confiance du boss. Wait and see.

Source : Rapide Info

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind