Le Barça et le Bayern ne s’attendaient pas à ça

 barca depasse

Manchester United, qu’on annonçait mangé tout cru par le Bayern, a tenu tête à son adversaire, au terme d’un match au rytme effrené (1-1). Vidic avait même ouvert le score sur corner pour les Mancuniens mais Schweinsteiger a égalisé quelques minutes plus tard. Même score dans l’autre match de la soirée, où l’Atletico Madrid a encore posé des problèmes à Barcelone, même si les Catalans ont archi-dominé les vingt dernières minutes (1-1). Neymar a répondu à l’ouverture du score de Diego, d’un missile en pleine lucarne. Tout reste ouvert pour les manches retours.

 .
© getty.
© reuters.

Revivre le direct

Voir les plus belles images

1. Quatre matches, quatre nuls
1-1, 0-0, 0-0, 1-1 : Barcelone et l’Atletico Madrid se sont rencontrés à quatre reprises cette saison et aucune des équipes n’a réussi à l’emporter. Ce fut encore le cas ce mardi soir, dans un match qui a encore épaté pour son opposition de style. Pendant 70 minutes, Diego Simeone a montré qu’il était l’un des meilleurs coaches actuels. Son plan anti-Barça a très bien fonctionné, même s’il a perdu Diego Costa sur blessure après une demi-heure. Que dire alors que la fusée de Diego (l’autre) sur le but d’ouverture. Mais Tata Martino a aussi réalisé un joli coup, en replaçant Iniesta dans l’axe en fin de match. Lionel Messi et les siens ont alors fini la rencontre en boulet de canon, après l’égalisation de Neymar. Il a fallu plusieurs arrêts de Courtois pour que les « Colchoneros » restent dans le coup. Y aura-t-il enfin un vainqueur lors du match retour?

2. ManU a obtenu les meilleures occasions
Le Bayern a été impressionnant dans le jeu. Les Bavarois ont réalisé plus de 700 passes sur le match, sept fois plus que son adversaire. Mais paradoxalement, ce sont les Anglais qui ont obtenu les meilleures occasions. On pense surtout à Danny Wellbeck, parti seul au but en fin de première période, mais qui a raté son lob devant Neuer. Si les « Red Devils » ont cru à l’exploit après l’ouverture du score de Vidic sur corner, Schweinsteiger (oublié par Fellaini) a remis les deux équipes à égalité. Théoriquement, les champions d’Allemagne devraient quand même faire la différence à l’Allianz Arena.

3. Le suspense est total
Si on s’était plaint du manque de suspense lors des huitièmes de finale, il n’y a pas de quoi faire la fine bouche concernant les premiers matches des quarts de finale. Les deux matches ont donné lieu à deux très belles oppositions de style, avec la possession de balle d’un côté et la « grinta » de l’autre. Après cette première soirée, les quatre équipes peuvent toujours espérer se qualifier. La confrontation espagnole, entre le Barça et l’Atletico, risque bien de se jouer jusqu’à la dernière seconde, tant les deux équipes sont d’un niveau très proche. Vivement les matches retours!

© ap.
© photo news.
© epa.
© getty.
© afp.
© epa.
© afp.
© getty.
© ap.
© reuters.
© afp.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge