43 disparus au Mexique: des manifestants occupent une antenne du ministère public

 

 

 

 

93deeb2b8af8220f182ed4a76d39b284aefa2cad

Quelque 300 manifestants, certains le visage dissimulé, ont occupé lundi pendant quatre heures une antenne du ministère public dans le sud du Mexique pour dénoncer la disparition depuis deux mois de 43 étudiants, a indiqué une source policière.

Des enseignants ont fait irruption lundi matin dans la délégation du Bureau du Procureur général de la République (PGR), située dans la capitale du Guerrero, à Chilpancingo, avant de s’en retirer sans incidents.

Une source au sein de la Sécurité publique de l’Etat a précisé que les membres du personnel, hormis quelques responsables, avaient quitté les lieux à l’arrivée des manifestants, et qu’aucun employé n’a été pris en otage.

Parmi les manifestants, figuraient des membres de la Coordination enseignante du Guerrero (Ceteg), courant radical du syndicat des enseignants. La Ceteg a été impliquée dans plusieurs protestations violentes, comme lorsque le parlement de l’Etat avait été incendié le 13 octobre.

Les manifestants exigeaient une nouvelle fois des autorités qu’elles retrouvent vivants les 43 étudiants de l’école normale d’Ayotzinapa, disparus depuis qu’ils ont été pris pour cible le 26 septembre par des policiers et des membres du crime organisé.

« Justice pour Ayotzinapa » et « Il en manque 43″, ont notamment tagué les manifestants dans les locaux du parquet.

Selon les aveux de trois personnes détenues dans cette affaire, les jeunes ont été enlevés, puis tués, leurs cadavres brûlés avant que leurs restes concassés soient jetés dans une rivière. Mais jusqu’à présent les autorités n’ont aucune trace identifiable des étudiants.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge