5 ans fermes pour avoir drogué et filmé la femme de son ami

prisonnier menotteUn nommé Cheikh Tijani Sy a été condamné à 5 ans de réclusion criminelle pour avoir drogué et filmé nue la femme de son ami, il y a quelques temps. Le verdict a été accueilli avec des applaudissements par tous ceux qui étaient présents à l’audience, tellement l’acte a été jugé d’ignoble.

Cheikh Tijani Sy vit avec le couple. Le mari de la femme éplorée partage tous ses repas avec Cheikh. La femme aussi le prend comme un frère et l’entoure de beaucoup d’égards. Le jour du drame, la femme raconte. Son mari était parti au travail. Cheikh avait décidé ce jour-là de rester à la maison.

Comme son mari tardait à venir pour manger, arguant d’un surplus de boulot qui l’empêchera tôt, la femme et Cheikh partagèrent le repas. Après avoir fini de manger, Cheikh invita la femme à venir prendre le thé, comme d’habitude.

Il avait mit un comprimé dans le troisième verre. La femme sombra dans un profond sommeil. Cheikh l’aurait alors déshabillée nue. A l’aide de sa caméra, il la filma sous toutes les coutures. Deux heures plus tard, la femme se réveilla, surprise de se voir nue. Elle ne savait rien de ce qui s’était passé. Elle se réfugia dans sa chambre et pleura à chaudes larmes. Elle n’osa rien dire à son mari, persuadée qu’il ne la croira pas.

Elle avait surtout peur qu’il puisse deviner que Cheikh avait peut-être couché avec elle. Plus tard, son mari revint à la maison. Cheikh était sorti. Il était parti développer les clichés. Il aurait alors montré les photos de la femme nue à ses copines et à beaucoup d’autres personnes. Ce sont ces derniers, révoltés par ce qu’ils avaient vus qui diront tout au mari.

Celui-ci furieux tança son épouse qui lui raconta tout, lui faisant savoir qu’elle avait voulu lui parler de l’incident, mais qu’elle avait honte. Elle était surtout persuadée qu’il ne la croira pas. Le mari furieux déposa alors une plainte. Cheikh est arrêté. Lors de la fouille, les policiers tombent sur les photos et les clichés qu’il avait cachés dans un coin de sa chambre.

Déferré au Parquet de la République, il a été aussitôt écroué. La Cour Correctionnelle, présidée par Ahmed Vall Ould Lezgham l’a condamné à 5 ans de prison ferme. Les clichés aussi bien que les photos furent détruits par le Parquet de la République.

Abou Cissé

Source : Abou Cissé

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge