Point de vue sur la grève de la SNIM

Ahd_Mahud_Isselmou

Ahmed Mahmoud Ould Isselmou: Point de vue sur la grève de la SNIM Point de vue sur la grève de la SNIM Ahmed Mahmoud Ould Isselmou – Les quelques passages qui suivent relatent ce que je pense au sujet de cette crise qui, depuis quelque semaines frappe la Société qui a toujours représenté et qui représente le levier et le support principal de notre économie, la SINM. Mon analyse personnelle de ces événements, basée sur mes propres facultés et sources d’informations, certes limitées et susceptibles de toutes critiques, se présente dans ces quelques passages que mes lecteurs, je l’espère doivent apprécier en toute objectivité et réalisme. N’eût été le changement inopiné et brutal qu’à connu le cours du fer sur le marché mondial, l’application des doléances initiales des travailleurs n’auraient pas posé de problème à la Direction Générale de la SNIM conformément à l’accord du mois de mai 2014. Mais, la situation du marché du fer à l’échelle internationale, amplifiée par le souci réel de la Direction Générale de préserver les acquis et d’œuvrer pour la continuité et la pérennité de la SNIM, poumon de notre économie et sources de revenus de la plus grande frange de notre main d’œuvre nationale, constitue les causes principales de la non application de l’accord précité. Ce souci de la Direction Générale doit d’ailleurs être celui des travailleurs au premier plan et de surcroit, de tout un chacun parmi nous dans cette conjoncture de turbulence. Par conséquent ,les travailleurs de la SNIM , comme étant les plus émancipés et instruits de tous , ne devaient pas perdre de vue le fait que ce genre de fluctuations des cours des matières premières a toujours été la cause immédiate de la disparation pure et simple de sociétés et de multinationales plusieurs fois plus grandes et plus performantes que la SNIM au sein de pays fortement développés. Les travailleurs et organisations syndicales au sein des sociétés et d’entreprises fantômes de par le monde développé, ont été de tout temps, dans des conjonctures pareilles à être, les premiers à vouloir se sacrifier pour assurer la continuité de leurs revenus de subsistance en attendant le rétablissement des cours et le retour à la normale. Pourquoi donc, nos éminents et vaillants travailleurs de le SNIM ne se sont –ils pas comportés ainsi? Surtout quant on sait que : Une simple comparaison des salaires et autres avantages dans notre pays , classe les conditions sociales en vigueur à la SNIM comme étant parmi les plus confortables et attrayantes. Cela ne veut pas dire que les travailleurs de la SNIM doivent cesser de réclamer une augmentation de leurs salaires, loin de là. Mais le faire par contre conforment à l’éthique, aux bonnes pratiques, aux lois et règlements et surtout aux exigences des intérêts nationaux quant ils sont véritablement en jeux du fait de facteurs exogènes. Sans vouloir trop ennuyer mes lecteurs , je considère que la SNIM a eu indéniablement des effets d’entrainement conséquents en amont et en aval , tant sur la vie économique et sociale des citoyens , que sur la croissance et le développement économique et sociale global du pays .Ce rôle largement perceptible vient s’adjoindre au fait que la SNIM demeure comme principale source d’alimentation de notre balance commerciale. Ce que certains politiques sans assises sociales , en déphasage par rapport aux réalités du pays et mus par des intérêts égoïstes et sectaires, n’ont cessé d’inculquer à nos paisibles et innocents travailleurs l’idée que la SNIM est devenue un bailleur de fonds , ou une sources de financement pure et simple d’autres secteurs aux services de tierces personnes , ne peut en aucun cas servir d’argument rationnel et probant dans cette crise. La manipulation des travailleurs et de leurs syndicats, par une opposition qui ne prône à travers ces activités que la création de climats de haine et de mépris entre gouvernants et gouvernés et ce en vue de conquérir le pouvoir et de s’enrichir arbitrairement sur le dos de la nation, doit cesser. La SNIM, sous la Direction clairvoyante de son management supérieur dont la compétence, le civisme et le professionnalisme se sont avérés irréfutables s’est acquitté de façon loyale de sa mission et ce en parfaite adéquation avec les orientations politiques et stratégiques qui constituent la crème et la substance du programme de son excellence le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz. Cette expérience de la SNIM dans l’appui à la croissance et au développement du pays, et dans la manière de gérer les situations difficiles doit être suivie et vulgarisée par toutes les grandes sociétés nationales. En fin et en guise de conclusion j’exprime mon réel souhait de voir cette crise dépassée de façon à ce que chaque partie trouve raisonnablement satisfaction et que les travailleurs de la SNIM et sa Direction Générale se réconcilient dans la sérénité et la confiance réciproque et reprennent le rythme d’un travail laborieux et productif, dans lequel chaque mauritanien dans les plus lointaines entrailles du pays soit-il trouve sa part au quotidien. Le consensus auquel sont parvenus le comité présidentiel et les délégués des travailleurs doit être concrétisé rapidement par la signature des deux parties pour mettre fin à cette grève qui ne fait que rogner notre économie nationale et détériorer notre crédibilité envers nos partenaires étrangers. Certes c’est une épreuve dont chaque partie doit capitaliser une expérience constructive pour l’avenir, de sorte que le scenario ne se répète plus de la même manière et avec les mêmes effets. Avant de clôturer cette modeste réflexion je demande à notre élite politique toute entière au pouvoir soit-elle ou l’opposition de s‘éloigner désormais de certaines zones névralgiques de notre tissue économique et social et d’avoir confiance en nos administrateurs et technocrates dans leurs façons de gérer nos sociétés et entreprises nationales. La prolifération et l’activation des outils et instruments de contrôle, d’audit et d’inspection dans l’ensemble de nos administrations et établissements publics ainsi que l’engagement indéfectible de la Direction Nationale de lutter contre la fraude, la corruption et la gabegie , représentent de mon point de vue le seul gage pouvant offrir à notre citoyen une vie de confort et de confiance quant à la bonne gestion de son patrimoine .de sa chose publique.

Ahmed Mahmoud Ould Isselmou

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge