Profonds conflits au sein du pouvoir de Ould Abdel Aziz

aziz ceremonie d'investiture 2-8-2014 -rimweb2 - rimweb.netLa scène politique nationale est submergée ces jours-ci par de profonds conflits au sein du pouvoir en place, formulés de temps à autre par des parties se considérant pubiquement favorables au régime du Président Ould Abdel Aziz.

Un groupe, dont nul ne sait quand il a commencé à manifester son faux soutien à Ould Abdel Aziz, allant jusqu’à se présenter comme étant le porte-parole du pouvoir dans les médias, alors que certains de ses membres, assimilaient tout récemment, le soutien à Ould Abdel Aziz à un crime envers la Nation.

Un groupe dont les autres membres manœuvrent pour réaliser d’autres intérêts, afin d’occuper les premières fonctions au sein du pouvoir, s’activant par égocentrisme, sans accorder d’importance au système, venus par cupidité, usant de tous les moyens possibles pour éloigner les fidèles de Ould Abdel Aziz, faisant des dénonciations, exploitant les infos et établissant des comparaisons dans le but de mettre à contribution l’arme médiatique pour atteindre leurs objectifs non avoués.

Ce groupe œuvre plutôt pour instaurer une rupture entre Ould Abdel Aziz et ses francs soutiens. En effet, le Président du parti au pouvoir, l’Union Pour la République (UPR) Me Sidi Mohamed Ould Maham, l’un des premiers députés à voter une motion de confiance contre Ould Cheikh Abdallahi et le Premier ministre Yahya Ould Hademine, sont devenus aujourd’hui les deux victimes des conflits d’allégeance, alors que ce sont eux qui avaient apporté leur soutien sincère et rejoint le camp politique de Ould Abdel Aziz avant son élection à la Présidence de la République, déterminés ainsi à lui rester à jamais fidèles.

Ceux qui arborent aujourd’hui leur faux loyalisme et leur duperie, s’employant à cultiver des conflits sournois, afin de faire diviser le pouvoir de Ould Abdel Aziz et de servir des intérêts étrangers, manifestant leur soutien au Président, oublient qu’ils se trouvent face à un dirigeant bien édifié sur ce qui se passe et sur leurs intentions malveillantes, et que leur vérité amère sera bientôt mise à nu et portée à la connaissance du public.

Il est fort probable qu’au cas où la situation politique reste inchangée, avec la présence d’une opposition partisane et d’une majorité opposante, qu’un renversement de l’équation se produise, plaçant l’opposition dans le camp de la majorité et inversement.

Traduit de l’Arabe par Cridem

Source : Atlantic Media

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge