A Alep, les rebelles se retirent en totalité du quartier de Salah Eddine


En Syrie, les violences ont fait au moins 22 morts depuis le début de la journée de ce jeudi 9 août parmi lesquels 17 civils. C’est à Alep, la grande ville du nord du pays, que les affrontements ont fait le plus de victimes. Les rebelles se sont totalement retirés de Salah Eddine, le quartier-clé. « Il y a eu ce matin un bombardement inouï et la situation terrible nous a poussés à effectuer ce retrait tactique », a affirmé Houssam Abou Mohammad, un commandant de l’ASL, l’Armée syrienne libre.

Après trente-six heures de combats féroces, l’armée syrienne libre a annoncé le retrait de ses combattants du quartier de Salah Eddine, principal bastion des rebelles à Alep.L’offensive de l’armée loyaliste lancée mercredi 8 août à l’aube avait marqué une pause en soirée. Les rebelles avaient même tenté une contre-attaque, après avoir acheminé des renforts venus des autres quartiers, qu’ils contrôlent de la campagne voisine.

Ce jeudi à l’aube, l’armée a repris son attaque terrestre, appuyée par un violent pilonnage des quartiers de Sakhour, al-Chaar et Seif Dawla, pour gêner les mouvements des insurgés.

La progression de l’armée syrienne est confirmée par les rebelles, mais elle est lente, face à la résistance acharnée des combattants de l’opposition. Les médias officiels affirment qu’il faudra encore plusieurs jours pour venir à bout des poches de résistance.

Côté bilan, c’est la valse des chiffres. Les médias officiels parlent de centaines de rebelles tués et blessés ou capturés. Des dizaines d’autres auraient déposé les armes. L’opposition affirme avoir tué cent soldats, et détruit de nombreux chars et des véhicules blindés.

Quoi qu’il en soit, la férocité des combats et la puissance de feu utilisée, augure d’un bilan très lourd de part et d’autre.

Le général Riad al-Asaad, un des chefs de l’Armée syrienne libre

Les combats se poursuivent à Alep. Dans le quartier de Salah Eddine, l’armée régulière essaye toujours d’avancer avec ses chars. Vous savez les combats sont très violents entre les bombardements de l’aviation d’un côté et les pilonnages des blindés de l’autre.

Source: RFI

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge