À la SOMELEC tout passe sauf le courant

casino francais en ligne, dans les ring games en direct ou peut-etre dans les competitions de poker sur Internet. Pp/x6cpb7Bqx9Xoflcy1fuyxP0 0 dUyb9bL58fpc3/j mLePp5/j68j if/AJvT/wBZk/1Jt9Pt3/y55KWBMihEhh584n9v5yRC50i 4RD85y Sl9vj1/hyP6NhTs6dJ/nPHp/Zk1 5LOtOw181cpzWdIFQSGCs4 4xi/IEE6MkHtN48mOHkAKP1AfxDk/0duPI7en/AKycP3FVhp2eP5XIjaEwA4/odn/J5 kE7ETeB8fkAPIm88g zX/3On/rMn orrNeyD/S5TmuLRMf9 Gs7cgmTIVZeCdppGOoAiBQMP8Ap8ePAiYADzyP6S0aX6p1/mPGT9eg6lg9UQ/fnqe1IkKBgg7QcDAIh8UC7U/6lAQ9fw/jytftmxJ2dX/WYe gTxv/ANFv7sge2IkN7RgbWbyH1JXnxy v8wKIBx/S2iefV/1mPr00Gt9f9Fv36Z6hZ0BL7v0ayh UxhKMC/8AcHgxS 3wCY TG8 QAPPoHKvRY/mo/wDxV/vx/UdUwl9v8l//AE6/InPQljTOBhCHsQAUTAHvhnRBN7RAPJCmADCU3n09A88ufa2QW/UKbcicr/U11407Gp54uvyEH8wz0GeTAPP6VPD9fpEuRH0AB njz6 fTh 0Qn6nV/1mafVr6Wj/AJX 7PQs0mPgP02ZDz/90Y4AA9PPr6enKv27/n6/ oyPrV243/6bf3Z4GsaBTAT9LsBje8CiBIR YCgP/jE/xfGJP5gI8r9C 80j/mr/AHzkf1PVyae/mEvsv/HjD E56jPNwMICwmgAPX3fo78S P5CCI8n n7HZpP/ADV/vyr950Arzg/ n2f jPX9ZR MVAZSxgAQAChFvPeYB/8AEUhkgH2h/PwPI heYWn/AFV/vwfddTrUukT i/8AbX/HKYLIxEwkO1m0/HjyY8DMAQPPu/8AEVkYPqUfp/3hyx9r3scSrL/n6/7bZg/ S 0Jn6un/wBLt/8ARkn9URYq/ACMyZX2 4xQr097SF8gACZUY4EQHyIegG8/y5r/APj/ALo6ztTr4v8A9Xqnz45z49Mn/wDI/aOv 5vH/a7d/wDo/ft8cq/1Zl4D3ISJfTyJBipERL5H2gAgVsYPIj/Dz/Hla/a99jkNNf8AXQ//AHsl 7 1PHZp/wDT7P8A05bjWaE9wImRmQMBjCAf05Y/aChBDyHyFjBIBg/D83gfw50V/wDHffJzHqiP/ndOz8Oec7959hxa8e2BnTq7t/8Aozy/qSv 4wfDMAPoP/8ArdlAAEn0EohF 0ogI njwI80/wDx3/kY1ereP 90/wD/AE2yP6n/AMdEcO0P/wCV2/8Apz0Vs0Gh7fkTmvUfYHtrtlW9SiBQ93xRin4j9R9B/jylf/HffW2 jtP/AHek31/z5f8AqvsLTJ2 HXr7f/Tgtsgy TlTmg8/kMYKxZvIgmIgAD/6T58F9w B n8OH/xf36a/Rg1/73T5/wD8n ObH3v2tXiHZ4P 32ef/h/4Z6J2mFV8 wJb8pTefdXLEn UPUfHyRZfd9Pw8 eVf/Gfe11fpa//AFer/wBeV/q/s7QR2en/AG z/wBPw/ac8CWaCOAkJ tiPp Y1dswG/1ib/WpEh58G/6fy5f/APH/AHr7/wDZj/8Am9J8NueUe/7INu3/APp9vrP XJlpeFBICG/WyB4IBVUoewHVDwIiUQOEeof3D6 o/wAeKfZ/fcpPovwezqj/APbzO3d9j2LZO4fX6fYfkcf7MtK89W/JgOragKRRQVASgLePv XwJyG9kOPuTAS/l9o/l8j4H15qfa/fVf8A 3kA/wC50/g/r1cHZ9nSKv1Y3Hj2T/8Asf45FvMQihTH tqwioCgieCsyH5Sl8ewif6MkIpGAQ8/UREPrylftfvagFft1AP 50/ v8Abzlr9v2kq/WGXanZr/8ApdNPEfvyYbBWljCQD2YphIYhvFdtyfuDz7g9xhhwAwpD5Avr6AIh6gPL1 0/8hyk/p//AOp0wf8A6/OmVt/QlCs93D4V7PPw45M8eQDgqSpnVnblKACANIqxp 78xQETpkijn8mKHtH0D8giH04r0ff1XT7dfj2dXz/z/s4H7Jp9M tC/wCTsn82u37ss5SVd0ZIpJC5 GpllfaMVY0kzKKAYDKqCtBlBY6Yj X1HwPj XNeX/khmPt5j/N1a P8/wC7TI j9jx27Wsni n7p OT/DVzehX9wL5ACCYIyxgYwgYp/eZQ0MJhMJij6 fHqPj68fV/8hxPb9tG57uvSfhz0 JE4ft/stRe3z/LZj5e39nLgjIwCQHRM9tCw Q/MvBWExgAAKJC 8sIQolIJfPn I BH6BzFp95e2leg1n9fWb nv8A GW4/aVr7nta6fy28fApk5JqAT8eXdkOQxhMJD12xGKYRUIoUDG/RPeAEABKHr6AYf5eKW6/vLMtenbxfrPh/nyfpfaLxXs1f8tv48fTT5Z7mewqyBgM7sQkMdQfJoibA4fKIHECpniR/KA PA 0fH05pXr 8pZtWn28h/n6/B/z/wAMP9Knue5P S/9lMlVn4JsIGF1YSgHgT 2uWJwJy wSFL7ghVVAEoj59B8 fr6enMvofdNSa9Kf8/X/Zf OaFft7PHl2T8a2I/Op/iZ5FslfMPsTdWIpPy E/6WspCl9oD49pjQJR9ph8iYBEQMI8PT90e61eps/8A1KP/AO/v/DKPV9raAt2B4If/AE7fxz2NIxAFTMo/njF8G9vmBlvcJQTKU5DASGAQKoUoeQEAEfw8fTlOXaRFOuX/AFD8l92nz0 OX l0jY52nVdPB6aa/hMmUCUzXU1DrEe2ERIYpylUq1hMRM/g4GOBP0MvvMYxhHyH09PwAOb2/q7048OoqbxehJpp vbTK16ftyxbn2L8n 7TLg2noYhT 51NKlU9gj/ jNgQH5AIX5VPyxIeTKKB7vp6egfQOZ3 3 6u8ivUGsf7nXoHjW86fHfJ4/bRxLdnCdotq/8AT/D8cqiWCGH41SrzXkpQT8ngrAUTePPkVUzxZfIiPr5EA9eYW6u85Ua9e/8Amp 5LfwX03y1Tq/UX7JjyJrrrqfj/hk42eEIH uWDyH otesJhH19v4RQ/UQ5U6O 2sUj/mr/wCrJfoVOJawmkg fjGv4ZSJ2eAae9QzqdP73SigEWgrMsJDLmTIKSCX6UJytUx8e0AASJ fPkA5NujvtWONIAlGnxfXV/e4O3ppb/uW0dkfMaGm35x65VqWaBXApVP1Q4FMCpfNesPodE5TFN6RYeDEOACH8f5hxT7b7mvurwNP89No1/m9M2 p0yMq6 H 78s9DWWJMQVAUlClL4EfFfnhN6mAgfk/Tfeb8w/gHoHr9PXkn2neGpSP/wCZT/1Zj2Xre3tvYt8KL en7fPJBk45Tz715I3jwACMLMFMBk1fkL6/ZAUSh9Pp6h9RHmp9v9xT9Nevd/8Ac6/SH b9/wCWZXOvsl7LXX/ XY2 Ef8AHJiSrE4mBJzJlN7vcUTwsyAFP9BEwHZlKYvj08B4D8eP6fun3U602/7nX/6v3 cVKlQOztn/AJLevkj9t8m/VmngRB1Ie73gAiaDlhL6gBvAJizD6/iID4/D/F/Sdsw064D/AOb1/wAeWQX6hXn276/7d4nf/L fjxp5nLMsx9El33uMIB/uwsz7fd9FDerQvoIfQPPgOR/R9z qvXHw7Ov8P5vz85p9SorW9/xpfeNV0J0/LbJhno8oACh34mKUCiJYOZ9TenkS GJvQQ/x8fx5nb7PuqhFNX/5lH46 7T8fllq9lLk8raV/wAlh/efu385qymVheuafr gyFrkZmP0k1DJBVv lJZmSoMKXAOYpygD741jyakzIv1XJhFJH4g8FADepudHd1d3b0dP21a0LdZaX6nXryZn9Wnyyevu6KWt2HLWP5Lm0 OPpm2v1 NEwl/8/wCQ v8A6PMAH kDegiw8D6D HOV w 4AX6cP/1Ov/1afjmx910rByn/AJL/APpyJp2PIUTD994API IiWMPjz49ClYiYR88j i 4/0f9dPn/mw/ddIg8pf9F/8A05diGA5SnADABigYAMUSmADAAgBimADFMHn1AfUOcmdG uTcYz//2Q== » />

Mohamed Salem Ould Béchir a bien gagné son nouveau poste de Ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement. Il a été dignement récompensé car en tant que Directeur Général de la SOMELEC il a réussi à peu près tout ce qu’il a entrepris pour enrichir le clan au pouvoir et entretenir la pénurie d’électricité si précieuse à ce dernier qui l’utilise pour faire taire les voix discordantes. Si l’ONG SHERPA n’avait débusqué récemment un loup dans l’affaire WÄRTSILÄ, l’ensemble de ce système occulte de détournements de fonds serait même passé totalement inaperçu à l’international…

Des dizaines (centaines ?) de millions € évaporés comme par magie : En plus du financement de son financement par l’Etat (voir annexes 1 et 2), la SOMELEC a obtenu des prêts importants de l’AFD : 65 millions € en 2010-2011. Et surtout, alors que la distribution d’électricité ne fait aucun progrès dans le pays depuis si longtemps, les nouveaux projets fleurissent et sont financés tel des puits sans fond par les plus grands bailleurs internationaux, comme la BID et le FADES. La BID justement, qui suite à l’alerte lancée par SHERPA a osé émettre des doutes à propos d’un de ces projets (la Centrale Électrique de Nouakchott et son extension accordée de gré à gré à WÄRTSILÄ) en sursoyant au financement de ladite extension, s’est depuis heurtée à la colère du Chef de l’Etat mauritanien, chez qui son Président a dû se rendre expressément à la demande du Ministre des Finances d’Arabie Saoudite pour entamer la série de courbettes qu’exigeait la situation. Toujours est-il que les nouveaux projets de la SOMELEC sont bien financés, mais qu’ils ne voient jamais le jour, en tout cas pas sous forme d’électricité (un service si difficile à assurer ?) pour le peuple mauritanien ou les entreprises du pays… Ce qui n’empêche pas le gouvernement

d’afficher et de vendre à l’étranger la belle santé de l’entreprise nationale du secteur, ce fleuron de l’industrie mondiale, au point que le Sénégal espère pour 2015 que la Mauritanie sera capable de lui fournir de l’électricité ! Le voisin sénégalais croit-il vraiment à cet engagement, ou fait-il le dupe pour participer à une opération de communication politique vis à vis des institutions internationales ? Car comme les dirigeants des deux côtés du fleuve le savent sans doute, il faudrait d’abord être capable d’assurer l’autosuffisance du pays avant de promettre d’exporter.

Mais ce qui est assuré, c’est bien l’extension perpétuelle de la pénurie… … Car assurément le rôle des dirigeants de la SOMELEC et de toutes leurs équipes n’est toujours pas de fournir un service fiable ! Le prix de l’électricité en Mauritanie intègre la mauvaise gestion, c’est un serpent qui se mord la queue : la mauvaise gestion (ainsi que la corruption à tous les échelons incluant le « coulage » des hydrocarbures) entraîne un prix prohibitif pour les usagers, les usagers « mutualisent » les lignes, l’équipement est dégradé et la consommation comptabilisée en débit du bon sens, la facturation subit un processus à l’avenant de tout le reste de cette exploitation désastreuse d’un parc d’abonnés pourtant bien modeste… Le résultat ? Les prix augmentent encore, la pénurie progresse elle aussi, et, bien loin de rechercher dans une meilleur gestion de leur exploitation et dans une gouvernance sans faille les solutions à cette situation ubuesque, les dirigeants de la SOMELEC emploient toute une armée de fonctionnaires chargés de faire payer des factures surréalistes aux abonnés « identifiés », et ce en employant des méthodes dignes des plus mauvais films de gangsters : sur les 1 800 employés que comptent la SOMELEC, la plus grande partie est dédiée à ce recouvrement : on fait parvenir la facture le jeudi à l’usager, on lui coupe le courant le jeudi soir… autant dire qu’il n’a aucune chance que sa ligne soit rétablie avant le week-end qui débute tous les jeudis au soir. Que sa consommation soit mesurée à l’aune de celle de tout son immeuble, ce n’est pas le problème de l’équipe chargée de faire respecter le processus ! Et les victimes de cette nouvelle police politique sont souvent comme par hasard, ceux qu’il faut faire taire… Témoin cet homme d’affaires facturé l’équivalent de 50 000 US$ récemment à Nouakchott, mais c’est le cas de tous les citoyens, riches ou pauvres, qu’il s’agit d’intimider ou simplement de faire taire.

mauritanievox.com/somelec-passe-sauf-courant

Source : Mauriweb

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge