A Monsieur le Maire !

Rosso -Yacouba Lebkam Lô
Monsieur le maire ! Après nos sincères félicitations pour votre sage victoire (56%) qui est aussi désormais, celle de tous les rossossois sans distinction de leur appartenance politique ou sociale, je voudrais vous rappeler de façon spontanée mais sincère et sans complaisance aucune que vous êtes le premier élu local de la cité devant Dieu et devant la loi.

Vous êtes aussi par la même occasion l’espoir pour la satisfaction des attentes et la réalisation de promesses électorales. Monsieur le maire pour relever les défis énormes, là ou vos prédécesseurs ont échoué, vous devez d’abord et avant tout :

- Eviter d’être entouré par des renards politiques en créant et valorisant une synergie entre les « vainqueurs », ceux qui se sentent « vaincus » et les dissidents de dernières minutes.

- Consolider vos acquis politiques, car politiquement vous êtes parti du néant pour en arriver là.

- Eviter de personnaliser ou de personnifier le pouvoir d’une part en faisant toujours appel à votre vaillant esprit de dépassement et d’autre part en mettant l’homme qu’il faut à la place qu’il faut tout en gardant vos amis d’hier et vos camarades de lutte. En effet, cette éclatante victoire n’est pas le résultat d’une seule et unique appartenance politique mais de tous les rossossois confondus, qui, pour des raisons ou d’autres ont porté leur choix sur votre modeste personne.

Monsieur le maire ! Si aujourd’hui, Rosso en tant que ville frontalière, peine à retrouver son équilibre géostratégique, son poids politique et son lustre d’antan dans le pays et dans la sous région

La faute incombe à une politique locale communale inappropriée caractérisée par un manque total de communication, comme si les vaillantes populations de cette cité ne peuvent et n’ont le droit de s’impliquer dans les décisions qui concernent leur quotidien, mais, et surtout une implication quasi absente des jeunes et des organisations de la société civile dans l’exécution des décisions relatives au plan de développement communal (PDC).

Monsieur le maire ! Aujourd’hui encore, parmi les difficultés majeures auxquelles la ville de Rosso est confrontée, figure au premier chef celui relatif à l’assainissement et à l’insalubrité, bref un cadre de vie inapproprié :

D’abord, l’insalubrité : la situation géographique de Rosso (située sur une cuvette) suppose des opérations d’assainissement ponctuelles incluant toutes les bonnes volontés avec la jeunesse comme porte drapeau et à l’avant-garde de ce combat pour vaincre la saleté et les microbes qui pullulent nos grandes artères et même nos foyers, menaçant ainsi notre santé voir notre existence.

Ensuite, les inondations : hormis certains axes principaux, connectées aux réseaux de drainage des eaux usées récemment exécutés et mal conçus, la ville est toujours à la merci d’éventuelles inondations que pourraient causées de fortes précipitation, en cas de pluies.

Enfin, l’incivilité des populations doublée d’un manque cruel de communication ne présage certainement pas d’un lendemain meilleur qui enchanterait la ville et contribuerait à écourter les souffrances de ses paisibles populations.

Monsieur le maire ! Sans vouloir faire allusion à vos énormes réalisations préélectorales, Votre salut dépend de la façon dont vous marchez car les rossossois sont courtois, orgueilleux mais dociles, transparents, difficiles à cerner et confus à la fois

Je tiens à vous souhaiter bonne chance et que le bon Dieu guide vos pas tout en vous mettant en garde contre les loups et les renards politiques, qui, avec la moindre faille peuvent rendre votre voie crameuse.

Yacouba Lebkam Lô

Source : Yacoub Lo

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge