A propos ‘des 4 personnalités les plus citées pour diriger le futur Gouvernement’

Flag_of_Mauritania.svgComme d’habitude le Véridique en fait trop dans la conjoncture, mais le mérite c’est d’ouvrir et permettre le débat ! A mon humble avis pour des raisons suivantes aucun de ces 4 personnalités ne doit être Premier Ministre.
– Mr Laghdaf est usé, il est même plus ancien en fonction que le président de la république lui-même, 6 ans c’est trop, il est dans la sous région le plus ancien premier ministre.

– Ould Horma a beaucoup de chance, ami et soutenu au moins par le GénéralAziz, il est du Nord prospère de la Mauritanie, mais il n’a pas de population d’arrière lui.
- Ould Oudaa a laissé trop de plumes dans les joutes électoraux de son patelin populeux, malgré les sommes faramineuses de la SNIM. Aziz n’aime pas les gens qui ne procède pas par un coup de maître, même si par ailleurs il a des accointances avec un influent guerrier et Général de surcroît.

- Ould Bareck présente un problème de manque d’expérience et d’équilibre régional et tribal, même si, il faut le féliciter pour son action au Tagant.

Ould Belkheir et Ould Houmeid c’est à dire Messaoud et Boidiel sont de véritables faire valoir de Aziz et ses généraux dans l’organisation et le cours de ces élections qui ont un caractère important aux yeux de l’opinion nationale et internationale (75,58 % de taux de participation). Tous les deux ont soutenu à bras le corps les initiatives qui ont permis de dégager Aziz et le Système des crocs de l’autre Mauritanie qui a régné et aspire, légitimement, à le refaire à travers une alternance démocratique et transparente.

Faut-il rappeler, si nous considérons le cas de Ould BoulKheir le nombre et la taille des couleuvres que Ould Abdel Aziz lui a fait avaler, lui l’artisan de ce processus électoral. Ne serait ce que, à cause des « manipulations » de la CENIdont il serait la principale victime, il avait une raison pour qu’il se cabre et rejoigne l’opposition boycotteuse.

Ould Houmeid est certainement le grand gagnant de ces élections aprèsTawassoul, son parti, même si , a un passé lourd (forte présence d’amis de Ould Taya) a une certaine élégance, sa transversalité de toutes les ‘’Nations mauritaniennes ‘’, et mieux encore, il a joué le jeu des divisions tribales pour être connu dans des zones où, il n’a jamais espéré.

Boidiel dans son Trarza natal est un rassembleur de maures, kori et de hartani, qualité qui permet de faire face au péril Tawassoul qui est la leçon qu’Aziz et ses amis tirent de ces élections. Ces élections qui ne sont qu’une expérience en grandeur nature des élections présidentielles capitales à venir.

Aziz et ses Généraux auront besoin des hommes de cette trame ou de cette physionomie rassembleur face à Tawassoul qui ne peut faire le poids, nonobstant avec l’argent, dans les franges populeuses, surtout celles des villes oùTawassoul ne surfe que parce que abandonnées par l’UPR, au profit de laMauritanie profonde.

Un autre problème au dessus de toutes ces considérations est de sortir de la rhétorique des mots pour la démocratie, la justice et l’équité. Même si l’actualité nous ramène aux idéaux de Mandela – les situations sont différentes. Il faut passer aux choses concrètes en élargissant la chance de réussite des autres franges faibles du pays qui ne peut être exclusivement aux mains des ‘’régnants naturels’’.

Un homme une voix doit avoir une signification dans les faits. Les efforts de lutte contre la pauvreté, de lutte pour la justice et l’équité, passent par la revalorisation politique et sociale de ces franges, en les mettant aussi au premier plan.

C’est-à-dire que le premier ministre doit être un Hartani. Cet acte sera le catalyseur de tous les efforts de réhabilitation et de promotion de cette Mauritanie majoritaire et silencieuse. L’est de la Mauritanie dans sa frange régnante a été boosté depuis que Ould Taya a jeté son dévolu sur, en 30 ans il y eu une remarquable évolution de leur importance politique économique et sociale. D’autres franges de notre population doivent avoir cet avantage pour le bien et la concrétisation de l’Unité Nationale.

Evidemment, je ne dis pas que Messaoud et Boidiel devraient eux-mêmes être nommés, mais dans leur giron respectif, existent des jeunes à mettre à la lumière, et je vous assure que c’est plus efficient que les mots et les millions des programmes, de réhabilitation, d’insertion et……

Source : Rapide Info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge