A quand le vote des militants surtout chez les partis tyranniques de l’opposition radicale ?

pomme de partagePas un parti de l’opposition radicale n’a demandé leur avis à leurs militants pour participer ou non aux élections après les avoir tympanisés à base de Rahil. C’est très grave. Que valent les militants aux yeux des dirigeants soi-disant démocrates ? Apparemment moins que rien comme s’il s’agissait de bétail ou de la chair à canon pourtant les militants sont  l’âme, la chair et le sang d’un parti, sans eux plus de parti, sur de bras, plus d’esprit pour faire avancer les idées du parti. Il faut croire que les dirigeants des partis se prennent pour les cerveaux avec la science infuse, ils ne discutent pas avec la base sinon pour lui faire avaler leurs cuisines pas toujours digestes et quelquefois infectes.


L’exemple le plus consommé de cette tyrannie de l’élite se trouve à l’UFP, parti des plats cuisinés par excellence où apparemment chaque militant compte pour du beurre. De tous les partis de la Rahil-attitude c’est le seul où le cerveau a déraillé contrairement à tous les autres où les uns vont aux élections, d’autres pas mais sans scandale. A l’UFP, le bureau exécutif était pour le boycott car il s’agit de l’hémisphère gauche du cerveau appelé scientifiquement hémisphère dominant qui est celui de la numération à savoir le langage, blablas, les gestes, la posture, l’imposture etc. ; pendant ce temps, l’hémisphère droit, le dominé, est pour la participation aux élections car c’est l’hémisphère le plus lucide car il gère les aptitudes visio-spatiales…

Ainsi, il arriva à l’UFP un problème majeur au niveau du cerveau dirigeant. Voyons wikipédia : « Roger Wolcott Sperry (Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1981) et Michael Gazzaniga ont démontré que les hémisphères cérébraux humains séparés (par callosotomie) pouvaient fonctionner de façon indépendante et aboutir à des raisonnements distincts à partir des informations auxquelles chacun de ces hémisphères avait accès. Sperry a même émis une hypothèse très débattue selon laquelle il y aurait des personnalités ou des formes de consciences distinctes au sein de chaque hémisphère. »

Dans une situation pareille à savoir un désordre intellectuel majeur, tout corps normalement constitué en appellerait aux bras pour soutenir la tête à savoir les militants. Les deux hémisphères auraient pu leur demander secours vu que le corps tout entier risque d’aller à la dérive guidé par une telle dichotomie dans la vision et le langage des choses. Au lieu de ça, l’hémisphère gauche, scientifiquement dominant, a tranché seul.

Depuis l’UFP n’est plus dirigé par un cerveau équilibré mais seulement par un hémisphère droit tyrannique or charité bien ordonnée commence par soi-même, excommunier saint droit pour canoniser saint gauche, la caque sent toujours le hareng, un vote vaut mieux que deux tu l’auras, qui dort dîne pour l’un, un clou chasse l’autre, tout le monde voit minuit à sa porte, en octobre ne ferme l’œil d’un cil, parti qui croule ramasse ses pousses etc. 

Pour preuve qu’à l’UFP c’est la mauvaise foi par excellence, imaginez que même quand l’un des vice-présidents a dit, in media res, que l’entourloupe du comité permanent a été commise juste au moment où il était allé prier, voilà que l’UFP nous pond aujourd’hui un œuf comme un veau d’or nous expliquant que le comité permanent n’a fait que son devoir quand il a pris « à titre conservatoire, la décision d’autoriser certaines sections de déposer des listes pour les élections municipales prévues pour le 23 novembre 2013, en attendant que le BE, seule instance souveraine en la matière, ne se réunisse pour valider ou infirmer cette décision. » La belle blague.

C’est à l’UFP encore où selon le calame, le vénérable maire à boghé s’est fendu d’une déclaration révolutionnaire signifiant qu’il irait aux élections avant de se rétracter en démenti peut-être en ayant retrouvé la mémoire qui lui annonça que le suicide de l’UFP est consommé car il n’y a pas moyen de quitter le navire car d’une part les capitaines sont tenus par l’honneur de couler avec le bateau car tous les militants ne sont pas sortis de l’auberge et surtout les candidatures indépendantes sont interdites désormais par un coup de vice du pouvoir pour couper l’herbe sous le nez des Birame et autres, comme est interdit le nomadisme politique sitôt élu…

De toute façon, l’UFP fait bien de boycotter c’est l’unique façon de faire encore illusion sur le net comme d’autres révolutionnaires du clavier car les mkékes dans cette affaire sont les gens de tawassoul qui ont dit aller aux élections sans en accepter les règles… Incroyable formule qui pourtant aurait pu servir de ralliement à toute l’expédition du Rahil si Tawassoul en avait loyalement fait part avant la dernière minute de minuit l’heure du crime…

Source : Vlane

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge