A quoi sert le conseil économique et social ?

En cette période cruciale où la Mauritanie se cherche et affronte de plein fouet la crise financière mondiale, l’une des institutions phares du développement économique et social du pays, soulève l’inquiétude de plusieurs observateurs.

aziz1Il s’agit du conseil économique et social ? Une institution pratiquement inexistante sur le terrain. Et qui ne la jamais été. Depuis sa création, elle n’a jamais cessé de se chercher, malgré la clarté du mandat et de la mission qui lui est dévolue. C’est à elle de réguler la vie du pays, économiquement et socialement.

Le conseil économique et social qui devait avoir déjà mis en place les mécanismes nécessaires à l’accomplissement de ses tâches, innombrables et déterminantes pour la préservation de l’espèce Mauritanienne, n’a pas encore accouché de cette grande œuvre. Elle ne semble non plus pas à l’heure de la situation de crise du pays. Elle continue d’observer un silence inquiétant. Après près de cinq ans de présence sur le terrain, elle n’a encore jamais défini ce qu’elle compte entreprendre. Le comprend-elle d’ailleurs ? C’est à croire, qu’elle veut se faire exclure du jeu économique et social voire politique. N’exerçant aucun pouvoir sur l’administration, le conseil économique et social donne l’allure d’une institution vide et à la limite inutile. Comment comprendre qu’une institution qui gère des centaines de millions d’ouguiyas tirés du trésor public, ne mène pas sa mission dans les règles de l’art ? Comment expliquer qu’elle se fasse exprès oublier dans une demeure du fond du quartier de Tevragh Zeina, loin des débats et des problèmes que vivent les différents secteurs de développement du pays ? Mais, dans sa constitution actuelle, le conseil économique et social est-il à mesure de remplir sa mission ? La question mérite bien d’être posée.

Source : Lauthentic

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind