Abdoul Birane Wane, l’homme de l’année

Abdoul Birane Wane, l’homme de l’annéeLe leader du mouvement «Touche pas ma nationalité »est l’homme de l’année selon le sondage recueilli auprès d’un échantillon de 700 personnes, représentatif de la Mauritanie et de ses diversités.

 Cet échantillon se répartit ainsi : «20% de beydanes, 40% de harratins et 40% de négro-africains ».  Du point de vue géographique, le sondage s’articule ainsi :  33% des interrogés résident à Nouakchott. Viennent ensuite par ordre d’importance, les villes de Kaédi, Kiffa, Rosso, Nouadhibou, Boghé, Sélibaby, Zouératt, Akjoujt, Atar, Néma, Boutilmit et Mbagne. La question qui était posée à l’échantillon était la suivante : laquelle de ces trois personnalités est l’homme de l’année. Le questionnaire  oral  mettait en compétition Birame Dah Ould Abeid, Ahmed Daddah, Abdoul Birane Wane, Messeoud Ould Boukheir et Mohamed Ould Maouloud.  Par souci de cohérence et pour un meilleur confort dans l’analyse, nous avons écarté de ce sondage, le président de la République.  Il ressort d’après le sondage que monsieur Abdoul Birane Wane est l’homme de l’année avec un score de 57%.  A la deuxième position pointe Birame Oulb Abeid avec 19, 3% en quasi  ex aequo avec le président de l’assemblée nationale, Messeoud Ould Boukheir (19,1%). Vient ensuite Ahmed Daddah (4%) et Mohamed Ould Maouloud (0,6%).   Ce sondage est révélateur d’un certain décalage entre les attentes des mauritaniens et les combats des deux derniers dirigeants, Ahmed Daddah et Mohamed Ould Maouloud.  En se désintéressant des préoccupations de la majorité des mauritaniens, ces deux groupements sont entrain de perdre pied et de divorcer avec une base électorale importante. L’autre enseignement à tirer de ce sondage est l’équilibre des forces entre Birame Dah Ould Abeid et Messeoud Ould Boukheir.  Voilà deux leaders charismatiques qui portent le même combat de l’émancipation des harratins et aspirent à la même volonté d’une Mauritanie plurielle et égalitaire.  Resteà savoir si Messeoud, déjà en rupture avec le RFD et le  COD en général, fera ce pas supplémentaire pour coopter Birame Dah Ould Abeid, que d’aucuns considèrent comme le successeur naturel de Messeoud à la tête de l’APP. Quant à l’homme de l’année, désigné par les sondages, il ne s’agit pas d’une surprise.  Depuis plus d’un an, Abdoul Birane Wane a réuni plus d’hommes dans la rue que n’importe quel des leaders politiques cités plus haut.  Sa popularité vient de sa cause «Touche pas ma nationalité », qui est devenu le crédo des milliers de négro-africains écartés de l’administration, de l’armée, des appels d’offres. Etc. Le combat de ce jeune de Rosso s’inscrit dans celui de ses aînés dont Ibrahima Sarr Moktar, Bâ Alassane Mamadou du PLEJ) et bien d’autres intellectuels .   Arrêté plusieurs fois, Abdoul Birane Wane est resté constant dans ses propos.  D’aucuns ont voulu lui intenter un procès de racisme. Peine perdue, car ce jeune s’adresse à tous les mauritaniens, harratins, beydanes, négro-africains, les invitant à venir s’engager  pour une société meilleure et plurielle.

Source :Mauritanies1

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind