Accusé de « torture » par IRA-Mauritanie, un officier de police mauritanien botte en touche et parle « d’allégations infondées »

lemrabott_6798_nL’officier de police mauritanien, Lemrabot Ould Mohamed El Mamy, a fait sa première sortie médiatique, à la télévision mauritanienne, à la suite d’une plainte déposée contre lui, l’accablant de pratiques tortionnaires sur les éléments de l’IRA, dans le cadre des incidents du squat de Bouamatou.

L’officier a démenti toutes les accusations portées contre lui, les qualifiant d’allégations infondées et affirmant le traitement correct, conformément à la loi, dont ont fait l’objet les prévenus, jusqu’à leur déferrement devant la justice.

A ce propos, Mushahide rappelle ne pas avoir pu confirmer, auprès de sources neutres, ni l’authenticité des charges portées contre l’officier d’une part, ni celle de ses démentis des accusations d’autre part.

Le mouvement de l’IRA avait déposé une plainte contre un groupe d’officiers de police, soupçonnés d’avoir user de la torture contre certains de ces militants détenus. Il s’agit de :

- Le Commissaire Ahmed Baba Ould Mohamed Youra,

- Le Commissaire Mohamed Hadi Ould Mohamed,

- L’Inspecteur Hacen Ould Samba,

- L’Inspecteur Ali Ould Hacen,

- L’inspecteur principal Lemrabott Mohamed El Mamy,

- Le sergent Didi,

- Le sergent Ould Amarna,

- L’agent Hammoudi,

- L’agent Ndiaye Oumar

Cette liste a été remise, selon des sources de l’IRA, à des organisations internationales, afin de les arrêter et de les traduire devant les tribunaux, dès leur entrée dans l’un des Etats européens.

Traduit de l’Arabe par Cridem

Source : Mushahide

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge