Action de protestation à la prison d’Aleg


Vendredi 11 janvier 2013 aux environs de dix sept heures, les pensionnaires de la plus grande prison nationale du pays, le bagne d’Aleg ont entrepris d’incendier matelas, couvertures et autres bagages en guise de protestation, selon eux, contre leurs mauvaises conditions de détention et le refus des autorités régionales administratives et sécuritaires d’ouvrir un quelconque dialogue avec leurs délégués.

Cette action souvent utilisée par les détenus pour se faire entendre a créé une grande panique à Aleg où, juste après, toutes les autorités ont accouru pour se retrouver dans l’enceinte de la très grande prison qui abrite plus de 700 bagnards. Aussitôt arrivé sur les lieux, le Wali d’Aleg a organisé une réunion avec les prisonniers et a écouté leurs principales doléances dont entres autres l’amélioration de leurs conditions de détention notamment en surveillant leur nourriture et en mettant à leur disposition un médecin traitant au sein de la structure pénitentiaire. Ouverte depuis un an pour décongestionner les prisons de Nouakchott, celle d’Aleg a vu l’affectation de plusieurs centaines de prisonniers de toutes les catégories et de tous les âges. Jusque là quelques uns sont morts. Le dernier en date est un prisonnier sénégalais qui est passé de vie à trépas à l’hôpital régional d’Aleg le 4 janvier dernier à la suite d’une sévère anémie. Le défunt venait juste de bénéficier d’un non lieu et devait en principe rentrer chez lui à Matam au Sénégal.

Source : LECALAME

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge