Adrar : Plaidoyer pour un Projet intégré Edu-agri en 20 questions à réponse unique.

Cheikhany Ould Sidina1S’Il n’est pas besoin de démontrer que le Président Aziz a réalisé de titanesques et impressionnants projets d’infrastructures à Nouakchott, Nouadhibou ,au Hodh, Assaba, Trarza, Brakna, et sur tout le Fleuve, au moment où l’Adrar et l’inchiri pour cause, peut être, de leurs faibles poids électoraux sont oubliées.
Confiant en mon expérience connue de tous de lanceur initiatives passées qui avaient permis de propulser l’irrigué communautaire  par l’aménagement gratuit de1000 ha en 1984 à Keur Masséne (20 fois le rythme annuel de la SONADER) et l’Education rurale ( création des dizaines de bacheliers gratuitement à cursus moyen de 3 à 4ans de 1998 à 2008 (ref www.cerveaux-oasis.mr, site d’archives au nombre supérieur  au total  de 3 lycées publics voisins qui encadraient 100 écoles primaires ),  il me revient de démontrer que ces deux Wilayas recèlent un potentiel  latent de  lancement d’un développement intensif et à faibles coûts de l’Education et de l’Agriculture politiquement bien  plus lourd  que toutes les voix électorales recherchées de les wiilayas sus privilégiés.
C’est pourquoi  je me livre, à cette fin  à cette série  de questions  sur le potentiel  non exploré de ces deux Wilayas :
1-      Comment réduire les coûts usuels de l’Enseignement secondaire de 94% à l’Etat et parents d’éléves  pouvant atteindre les 100 milliards d’Ouguiyas par an?
2-      Comment enseigner 6900 heures en 3 ans au lieu de 4900 heures en 7 ans ?
3-      Comment réaliser un taux d’admission au Bac scientifique de 70% en 3 ans au lieu de 10% en 7ans?
4-      Comment diminuer les besoins de recrutement du personnel enseignant de 6/7 éme ?
5-      Comment réduire le nombre de Directeurs d’établissements secondaires de 23/24éme?
6-      Comment réduire les besoins de l’impression de livres scolaires par l’IPN de  6/7éme ?
7-      Comment assurer l’hébergement gratuit de tous les Professeurs par les APE ?
8-      Comment réduire le cursus secondaire à 3 ans au lieu de 7 ans ?
9-      Comment multiplier par 7 le nombre d’admis attendu en 7 ans dans un cursus secondaire de 3 ans?
10-   Comment rendre le coût annuel du personnel d’un collége égale au coût annuel  d’un seul professeur ?
11-   Comment se présenter et  réussir au Bac scientifique en 3 ans au lieu de 7 ans ?
12-   Comment maîtriser les langues du Français et de l’anglais en plus de l’Arabe au cours du cycle secondaire ?
13-   Comment préconiser et exécuter un enseignement obligatoire et gratuit jusqu’à l’âge de 20 ans aux éléves admis au concours de la session de juin 2016 ?
14-    Comment réaliser une décentralisation régionale , communale et parentale de l’enseignement secondaire porteuses de développement local ?
15-    Comment provoquer un retour massif des populations au terroir ?
16-   Comment créer de nouvelles générations de jeunes mauritaniens doctorants scientifiques âgés de 20 ans immunisés de l’extrémisme, à partir de 2023?
17-    Comment engager un projet d’oasis modernes  mécanisé en irrigation solaire de 4.000.000 de palmiers dés 2016 en dehors des sites traditionnels  à un coût 80% moins cher que ses coûts usuels  créateur à court terme d’un revenu  minimum aux exploitants de : 1000UM/kg X 50kg/palmier X 4.000.000 palmiers = 400milliards d’Ouguiyas.
18-   Comment réaliser  dans ce projet un revenu  annuel à l’ha aux jeunes  10  fois, (au moins) à l’hectare plus élevé que celui de l’ha du riz ( 1000 UM/kg/palmier X 50 kg/ palmiers x 100 palmiers/ha= 5.000.000 UM/ha contre  100 UM/kgpaddy X 5000 kg/paddy/ha = 500.000 UM/ha).
19-   Comment créer 40.000 emplois/an permanents aux jeunes  dans des Oasis modernes créateurs d’un revenu  à l’ha 10 fois supérieur  à celui actuel de l’hA du riz ?
20-    Comment rattraper  le temps perdu de 56 ans de déperdition scolaire de 95% au niveau du Bac et assurer l’émergence du pays par ses ressources humaines
La réponse à ces 20 questions est d’adopter le Projet intégré EDU et Agri que je cherche actuellement à communiquer au Gouvernement ou au mieux en direct, au Président de la République et ou  Premier Ministre au cours d’une audience de prés d’une  heure dans une soirée de Ramadam béni.
PS : J’informe que ce Projet intégré n’est exclusif à l’Etat, les APEs les Maires et surtout les Privés dynamiques peuvent l’engager .
Aussi,  en cas d’empêchement du Président de la République , j’invite :
1-      les Privés  qui m’ont accompagné mon   Bureau le BEERAM) au Trarza en 1984 pour réaliser un rythme d’aménagement de 5.000 ha/an en 1987, soit 20 fois le rythme de 50ha/an que réalisait la SONADER de 1975 à 1984 sur financements extérieur de me contacter pour monter une nouvelle stratégie d’engager l’expansion du Développement en Adrar et Inchiri.
2-      Les sites qui m’auraient publiés à maintenir ce plaidoyer en ligne jusqu’à lecture et relecture de qui de droit.
 Ramadan Moubarek à tous.
 Nouakchott le 13 juin 2016
Cheikhany ould Sidina Maire de Maaden el ervane

Expert en développement local
cheikhany_ouldsidina;àyahoo.fr
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge