Affaire Arcelor Mital et Petro-Tim: Abdoulaye Wade devait être traduit en justice, selon Jean-Paul Dias

ab1f4201feaae988cc31e4806b9f351d

Jean-Paul Dias, ancien ministre, par ailleurs, chef de file du Bloc des centristes gaïndé (Bcg), a annoncé que l’ancien président de la République Me Abdoulaye Wade devait être traduit en justice pour tirer l’affaire Arcelor Mital et Petro-Tim au clair.  «Si j’étais le gouvernement aujourd’hui, je me retourne contre Me Wade», a laissé entendre l’ancien ministre. Evoquant les 75 milliards que l’Etat du Sénégal a récupérés à la Société Arcelor Mital, M. Dias précise que «même si un arrangement n’était pas parfait, c’est mieux qu’un bon procès. On a récupéré 75 milliards, c’est mieux que rien». Selon lui, le gouvernement a perdu 45 milliards par la faute de Me Wade et de son ministre. Sur ce, il estime que l’Etat aurai dû se retourner contre eux pour récupérer cet argent. Jean-Paul Dias était l’invité de l’émission ‘’Grand Jury’’ de la radio futurs médias de ce dimanche 14 décembre.
Le chef de file du Bcg a aussi estimé que le système sénégalais devrait faire un premier mandat de 7 ans, ensuite un second mandat de 5 ans. Je pense qu’il faut du temps à un chef d’Etat pour réussir les choses», a-t-il tonné. Pour lui, chaque Etat a ses réalités. Sous ce rapport, l’ancien ministre soutien que Me Abdoulaye Wade avait raison de dire que le premier mandat présidentiel doit être 7 ans.
Jean-Paul Dias a également argué que le fait que Blaise Compaoré soit resté plus de 20 ans à la tête du Burkina Faso est une bonne chose. Parce que, explique-t-il, «il a fait avancer ce pays sur le plan social, économique et diplomatique».
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge