Affaire Biram Dah Abeid: réaction du Président Aziz face à la demande du Parlement Européen

Aziz-oifELHOURIYA : Mohamed Ould Abdel Aziz a réagi à la résolution non contraignante du Parlement Européen demandant jeudi au gouvernement mauritanien « la mise en liberté immédiate » de Biram Dah Abeid, arrêté le 11 novembre dernier, à Rosso, dans le sud du pays. « Nous appréhendons bien les raisons non avouées de cette résolution », a déclaré le Chef de l’Etat mauritanien, lors d’une conférence de presse, en marge de la clôture du Sommet du Processus de Nouakchott, cité par l’Agence Mauritanienne d’Information (organe officiel) qui rapporte en même temps que le président Ould Abdel Aziz « a affirmé que la Mauritanie combat fermement tous ceux qui tentent de toucher à ses intérêts économiques et de porter atteintes à son intégrité territoriale ». Jeudi, le Parlement Européen a condamné « fermement l’arrestation et le maintien en détention de Biram Dah Abeid (…) et de ses camarades ». Le président de l’Initiative pour la Résurgence du Mouvement Abolitionniste (IRA-Mauritanie) et ses co-détenus sont accusés d’ »incitation à la violence, trouble à l’ordre public, outrage à l’autorité et appartenance à une organisation non reconnue ». Leur procès qui était prévu ce jeudi a été reporté par le Tribunal de Rosso jusqu’à lundi prochain. Biram Dah Abeid, lauréat du prix des Nations-Unies pour les Droits de l’homme 2013 ? a été arrêté le 11 novembre dernier à Rosso parmi d’autres militants de défense des droits humains suite à l’organisation d’une caravane contre « l’esclavage foncier » et « l’expropriation » des terres dans la vallée du fleuve Sénégal.

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge