AFFAIRE BIRAM: L’Ira marchera jusqu’à la relaxe de son leader


Si la COD compte s’engager dans les prochains dans son processus de lutte politique axé sur la revendication du départ du pouvoir notamment du président de la république Mohamed Ould Abdel Aziz des commandes du pays, en reprenant son cycle de marches et de sit-in, l’Ira compte à son tour mobiliser régulièrement ses troupes pour obtenir la libération de son leader Biram Ould Dah Ould Abeid.

MARCHE DE IRA

Après ses marches d’avant et au cours du mois béni du Ramadan, l’organisation abolitionniste a organisé hier un sit-in devant le ministère de la justice à cette fin.

Selon son vice-président Brahim Ould Bilal Ould Abeid, il s’agit d’une démarche intervenant dans le cadre d’une série d’activités que le mouvement envisage déclencher pour exiger la libération de ses militants détenus par les autorités mauritaniennes.

Accusant les « les forces du mal » de faire diaboliser l’Ira, par la diffusion « des fausses rumeurs attribuant à l’Ong de défense des droits de l’homme la responsabilité de préparer des actes de sabotage et d’intimidation, réitérant le profond attachement à l’unité de la Mauritanie.

Ould Abeid a battu en brèche les rumeurs véhiculées autour de son mouvement, en estimant que l’IRA a la « forte conviction que la Mauritanie appartient à tout le monde, et que sa stabilité est une responsabilité partagée ». Notons par ailleurs le refus persistant des autorités judiciaires d’accorder le droit de visite à Leila Mint Ahmed à son époux Biram dans sa cellule, surtout depuis de la dégradation de son état de santé.

 

Source : Temps Fort


Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge