Affaire BSA: Enfin un médiateur


L’ancien chef de la diplomatie sénégalaise, Cheikh Tidjan Gadio, déploie tous ses efforts, depuis quelques jours, pour enterrer la hache de guerre entre le Président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, et l’homme d’affaires mauritanien, Mohamed Ould Bouaamatou.

GADIO Selon la source qui a confié l’information à l’hebdomadaire Alakhbar Info dans son numéro de ce mercredi, Gadio a réussi, pour le moment, à calmer les deux camps après plusieurs rencontres discrètes et séparées avec les deux hommes.

Ces anciens alliés devenus ennemis jurés se sont engagés d’éviter l’escalade, et ceci a été traduit par l’arrêt de toute forme de manifestations partisanes à Ould Bouaamatou, d’une part, et, d’autre par l’arrêt de l’harcèlement de ce dernier par le régime mauritanien qui l’accuse d’évasion fiscale, a confié notre source.

Gadio qui s’appuie dans sa médiation sur des réseaux influents à l’intérieur comme à l’extérieur de la Mauritanie, cherche actuellement à cerner les réclamations de chaque partie, comme une première démarche pour mettre fin à ce feuilleton de querelles d’intérêts entre les deux amis d’hier.

L’hebdomadaire a confirmé que Ould Bouaamatou, qui vit en exil volontaire au Maroc depuis plus de deux ans, exige la libération immédiate du vice-président de son groupe, Mohamed Ould Degagh, comme un premier acte de bonne intention pour désamorcer la crise.

Cheikh Tidjan Gadio est parmi ceux qui ont parrainé l’Accord de Dakar (2009) pour sortir la Mauritanie de la crise politique éclatée entre le Front national pour la défense de la démocratie (FNDD) et les putschistes de 2008 qui ont renversé le président Sidi Ould Cheikh Abdellah.

Source : Alakhbar

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge