Affaire du stade de Nouadhibou : le président et le DG de l’ARMP devant la police des crimes économiques

stade de ndb
Le président de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), Abou Moussa Diallo, et son directeur général, Ahmed Salem Ould Tabakh, ont été entendus lundi dans l’affaire dite du stade de Nouadhibou, a-t-on appris de source judiciaire le même jour à Nouakchott.

Les deux hauts responsables de l’ARMP ont été entendu plusieurs heures durant par la police de la répression des crimes économiques sur décision du juge d’instruction.

Ce rebondissement augure d’un nouvel élargissement en direction de nouvelles personnes suspectées d’avoir joué un rôle actif dans cette affaire de corruption pour un marché public portant sur près de 5 milliards d’ouguiyas. Une affaire qui a déjà défrayé la chronique les semaines dernières et qui risque avec ce nouveau rebondissement d’éclabousser de nouvelles personnalités.

Selon les mêmes sources, certains responsables de l’ARMP, au courant des attestions falsifiées par la société en course pour ce marché, pourraient aussi être mises en dépôt rejoignant ainsi plusieurs autres personnes poursuivies dans ce dossier pour corruption.

Rappelons que cette affaire a déjà coûté à Cissé Mint Boyda, son portefeuille ministériel. Pour autant, l’ex-ministre ne serait pas personnellement impliquée dans cette affaire.

Source : Mauriweb

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind