AFFAIRE MAURISBANK : l’homme d’affaires en chef a un problème avec la Business class nationale

AFFAIRE MAURISBANKRAPIDE INFO : Décidemment, l’homme d’affaires en chef, le général Aziz, a un problème avec la Business class nationale. Aujourd’hui, Ahmed O. Mogueya est chez le commissariat des crimes économiques pour une affaire de faillite dont les soubassements ne sont pas encore élucidés. Hier, ce fut le clash avec le Groupe Bouamatou et son président, toujours contraint à l’exil au Maroc. Avant-hier, c’était le tour des patrons Nougueidh et Cherif Abdallahi accusés de malversations financières, envoyés en prison et puis libérés suite à une médiation menée par le chef religieux Dedew mais décidée et réussie par le général lui-même.

Une chose est cependant sûre. Il ne peut s’agir dans toutes ces affaires de la volonté du pouvoir de réprimer le pillage de l’argent du contribuable mauritanien.

Toute porte plutôt à croire que le général Aziz et ces hommes d’affaires, que je ne disculpe pas non plus, sont en conflits d’intérêts. En effet, si le général réagit c’est que ses propres intérêts sont touchés et s’il y a un syndicat du crime économique il est à sa tête.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge