Affaire Société Générale / SRM sa : Quitus pour Ould Cheikh.

Le parquet général de Nouakchott a émis une attestation en faveur du jeune homme d’affaires Jemal Ould Cheikh, confirmant la garde de la plainte portée contre lui par la banque Société Générale de Mauritanie, en raison du caractère civil des faits et inédit de leur publication devant la justice civile ainsi que pour le motif d’absence de preuve sur des actes qu’aurait commis concerné, criminalisés par la loi.

Dans cette même note, le parquet général de la république indique « qu’après avoir pris connaissance des procès-verbaux de l’enquête préliminaire émise par la direction centrale chargée de la lutte contre les crimes économiques et financiers, l’information sur les documents joints à la procédure, l’audition du suspect, il est apparu que toute l’affaire porte sur des créances dû au plaignant par le concerné, en la personne de la société SRM SA ».

Ould Cheikh avait réussi à mettre à nu des opérations de falsification et opérée sur sa signature par les services de la Société Générale Mauritanie pour restituer la valeur de 6,2 millions de dollars (plus d’un milliard Quatre Cent Million d’ouguiyas) sur des produits et marchandises, sans qu’il en soit informé.

L’homme et son collectif de défense avaient réussi à prouver cette irrégularité à travers l’enquête ; ce qui a conduit les autorités sécuritaires et judiciaires compétentes à décider de procéder au réexamen de l’affaire.

Il est attendu dans ce cadre que la direction de lutte contre les crimes économiques convoque Mohamed Mahmoud Ould Hbib, ex cadre de la société Mauritanie leasing et de la Société Générale de Mauritanie qui occupe actuellement le poste de directeur général adjoint de la banque islamique récemment ouverte à Nouakchott, ainsi que Sam Bastia, président du conseil d’administration de Société Générale – Mauritanie et Marck Leveq, actuel directeur de la même banque ; en plus d d’un sénateur occupant le siège de l’une des moughataa de la wilaya du Trarza.

Parmi les autres concernés par la convocation, le directeur commercial de Société Générale – Mauritanie, actuellement hors de la Mauritanie. Certaines informations font état d’une probable extension du cercle des accusations pour comprendre des partenaires et autres collaborateurs de la banque, pour complicité dans l’opération de falsification, de fraude et de nuisance à la réputation dont Jemal Ould Cheikh a été victime.

—————————————-
Source: Rimmedia

Publicité

Mauritel

Comments

  1. ARJournalist says:

    hhhh

Speak Your Mind