Affrontements entre Israël et le Hezbollah, trois soldats morts

unité d'artillerie israélienneRFI : Un véhicule israélien a été touché, mercredi matin 28 janvier, par le tir d’un missile anti-char, un tir revendiqué par le Hezbollah libanais. Deux soldats israéliens ont été tués. En représailles, l’armée israélienne a bombardé des positions à la frontière, tuant un soldat espagnol de l’ONU. Le Premier ministre israélien s’est dit prêt à réagir « avec force » aux attaques.

L’armée israélienne a répliqué à une attaque. Ce matin, un missile anti-char a été tiré du Liban sur un véhicule militaire israélien dans la région des fermes de Chebaa occupée par Israël. L’armée israélienne a annoncé la mort de deux de ses soldats. Sept autres ont été blessés.

Des obus de mortier ont également visé des soldats israéliens sur le mont Hermon, qui se trouve à la frontière entre le Liban, Israël et la Syrie. Les visiteurs ont été évacués. Dans un communiqué, le Hezbollah a revendiqué ces actes, menés par la « Brigade des Martyrs de Quneitra ».

Tsahal a répliqué à ses attaques par des tirs d’artillerie. Un porte-parole de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) a affirmé que l’un de ses casques bleus, un soldat espagnol, a été tué à la frontière ce mercredi matin. L’identité du soldat et les circonstances de cette mort n’ont pas encore été communiquées.

Une zone particulièrement ciblée

La nuit dernière, l’armée israélienne avait déjà mené des raids sur des positions syriennes dans le plateau du Golan après des tirs de roquettes provenant du territoire syrien. Israël soupçonnait déjà le Hezbollah libanais, allié de la Syrie, d’être à l’origine de ces tirs.

La tension est vive dans la région depuis le 18 janvier où six membres du Hezbollah ont été tués dans un raid attribué à Israël. Les Israéliens s’attendaient depuis à une réplique et avaient renforcé les mesures de sécurité aux frontières libanaises et syriennes.

Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, s’est exprimé sur ces échanges de tirs de ce mercredi. Il s’est dit prêt à réagir « avec force » aux attaques à la frontière du Liban.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge