Afghanistan: attentat-suicide contre les forces étrangères à Kaboul

AfghanistanEn Afghanistan, une explosion a secoué Kaboul en milieu d’après-midi samedi, faisant 13 morts, dont trois sous-traitants américains travaillant pour l’Otan ainsi que soixante blessés. L’attaque, qui a eu lieu à proximité du quartier des ambassades, rappelle la précarité de la situation sécuritaire dans la capitale afghane déjà ensanglantée par une série d’attentats au début du mois.

Après les forces de sécurité afghanes, les militaires étrangers sont une cible privilégiée de l’insurrection armée, comme l’a encore une fois démontré l’explosion du jour dans la capitale afghane. Des attaques qui, à Kaboul, sont presque systématiquement attribuées au réseau Haqqani, l’une des franges des talibans, dont la base arrière se situe au Pakistan voisin.

Avec cette attaque, les insurgés prouvent une nouvelle fois leur capacité de frapper au coeur de la capitale afghane, après une série de quatre attentats qui avaient déjà ensanglanté Kaboul en faisant près de 60 morts depuis le début du mois d’août.

Si les troupes combattantes de l’Otan ont quitté le pays en décembre dernier, près de treize mille militaires américains ainsi que plusieurs milliers de sous-traitants au service de l’Otan et de sa mission en cours baptisée « Soutien Résolu », sont toujours stationnés en Afghanistan.

Mais au final, comme lors de chaque attentat, ce sont les civils afghans qui payent le plus lourd tribut aux violences résultant du conflit en cours. Selon l’ONU, au cours des six premiers mois de l’année, ils sont ainsi près de 1 600 à avoir perdu la vie et plus de 3 000 à avoir été blessés, atteignant ainsi un nouveau sommet.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge