Afghanistan: Obama accepte de ralentir le retrait des troupes

Ashraf Ghani et Barack ObamaLe président des Etats-Unis Barack Obama a en partie accédé à la demande d’Ashraf Ghani. Le retrait des troupes américaines sera ralenti cette année, a-t-il annoncé lors d’une conférence de presse commune avec son homologue afghan à la Maison Blanche, ce mardi 24 mars. La situation sera réévaluée l’an prochain. Mais l’objectif demeure un retrait total pour 2017.

Le président afghan demandait de la « flexibilité » dans le retrait des troupes américaines, son souhait a été exaucé. Barack Obama justifie cette annonce par la nécessité de mieux entraîner l’armée afghane. « Nous ne devons pas avoir à retourner à Kaboul », a expliqué le président. Une allusion à la situation en Irak d’où, faute d’accord, les Américains se sont retirés sans préparer la relève. Et le résultat n’est pas probant.

Les 9 800 soldats américains qui sont aujourd’hui sur le terrain resteront jusqu’à la fin de cette année. Leur nombre devait être réduit de moitié. « J’ai décidé que nous allions maintenir notre engagement actuel jusqu’à la fin de l’année, a ainsi déclaré Barack Obama. La stratégie d’un éventuel retrait en 2016 sera établie dans le courant de cette année, afin de permettre d’atteindre notre objectif, qui est une présence pour la seule protection de notre ambassade, à la fin de l’année 2016. »

Les deux présidents ont fait assaut d’amabilité pendant cette conférence de presse. Ashraf Ghani, qui connait bien les Etats-Unis, s’est exprimé dans un langage choisi, bien compris ici. Il s’est déclaré conscient du poids que ses requêtes font peser sur le contribuable américain, qu’il a remercié pour ses efforts envers l’Afghanistan.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge