Afghanistan: une série d’attaques meurtrières frappe Kaboul

2014-12-13T132549Z_1817326135_GM1EACD1NGP01_RTRMADP_3_AFGHANISTAN-VIOLENCE-BLAST_0

Les talibans afghans ont lancé samedi 13 décembre une série de nouvelles attaques. Deux à Kaboul, dont une contre un bus de l’armée nationale, et une dans le sud du pays, confirmant l’intensification de leurs opérations à l’approche de la fin de la mission de combat de l’Otan. Ces trois attentats ont fait au moins dix-neuf morts, selon un bilan encore provisoire.

A Kaboul, un bus de l’armée afghane a été la cible d’un kamikaze. L’attaque a été revendiquée par les talibans. Ces derniers avaient revendiqué un peu plus tôt l’assassinat d’un haut fonctionnaire. Atiqullah Raufi, chef du secrétariat de la Cour suprême, a été abattu alors qu’il sortait de son domicile pour se rendre à son travail.

Dans le sud du pays, dans la province du Helmand (sud), douze démineurs ont été tués dans une attaque des talibans, alors qu’ils étaient occupés à une opération de déminage. Lors des combats qui s’en sont suivis, les soldats afghans ont réussi à tuer deux talibans et fait quatre prisonniers.

Au cours des dernières semaines, les attentats sanglants se sont multipliés à travers l’Afghanistan. Jeudi, un attentat suicide contre le centre culturel français de Kaboul avait fait au moins un mort, un Allemand, et une vingtaine de blessés.

Dans l’espoir de stabiliser le pays au moment où l’Otan réduit ses effectifs sur le terrain,
le président afghan Ashraf Ghani a appelé les talibans à des négociations. Peine perdue. Ces derniers refusent de dialoguer directement avec Kaboul.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge