Afrique du Sud: Accusée d’avoir planifié le départ de Béchir, Pretoria dément

M. BechirLe gouvernement sud-africain a démenti lundi avoir planifié un plan pour que le président soudanais Omar el-Béchir, puisse quitter le pays sans encombre après un sommet de l’Union africaine.
Recherché par la CPI Rechercher CPI pour crimes contre l’humanité et génocide, M. Bechir a pu assister sans être inquiété au sommet de l’UA avant de repartir dans son pays alors qu’un tribunal sud-africain avait interdit qu’il quitte le pays jusqu’à une décision de justice définitive.
Selon le Sunday Times Rechercher Sunday Times qui citait sans les nommer plusieurs sources haut placées, un plan avait été préparé d’avance par cinq ministres (Défense, Police, Sécurité d’Etat, Présidence et Affaires étrangères) pour assurer le départ du Chef de l’Etat soudanais.
Il aurait réussi à quitter sous l’escorte de policiers chargés de la protection rapprochée du président Jacob Zuma.
Accusé , le gouvernement sud africain a démenti catégoriquement qu’une réunion secrète des ministres chargés a eu lieu et veut régler cette affaire devant la justice.
« Il doit fournir au tribunal un rapport expliquant comment le président el-Béchir a quitté le pays », a indiqué le gouvernement dans un communiqué.
Pour rappel, l’Afrique du Sud est l’un des membres fondateurs de la CPI Rechercher CPI et une ONG de défense des droits de l’homme avait saisi en urgence la justice pour que M. el-Béchir soit arrêté.

Source: Koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge