AJD/MR contre la politique foncière dans la vallée

AJD_MR Logo_1L’Alliance pour la Justice et la Démocratie/Mouvement pour la Réconciliation (AJD/MR), dénonce la politique foncière pratiquée dans la vallée du fleuve  et apporte  son soutien aux populations victimes d’expropriations, à travers une déclaration rendue publique jeudi soir.

Ce parti « s’indigne de la politique foncière désastreuse et injuste conduite par l’Etat contre l’intérêt des populations et la paix civile ».

La déclaration apporte « un soutien indéfectible aux populations de Thaimbéne (230 kilomètres au Sud de Nouakchott) dont elle partage le combat légitime ».

Dans cette localité, dont les populations ont été victimes de déportations en 1989, puis rapatriées vers la Mauritanie au cours des dernières années,  un litige foncier portant sur une plantation de manguiers, oppose les villageois à une dame titulaire d’un titre  de propriété délivrée par l’administration.

17 ressortissants de ce village, parmi lesquels 14 femmes, sont arrêtés depuis le 25 mai dernier.

L’AJD/MR « exige que les anciens déportés retrouvent sans autre forme de compromis les terres qui leur ont été arrachées  lors de leur déportation en 1989 » et appelle à un débat national sur le foncier en vue d’aller vers une réforme qui tienne compte de l’intérêt des populations, de la nécessité de préserver la paix civile et des grands stratégiques et économiques pour le pays ».

La question foncière qui se pose en termes d’accaparement des terres par l’agro-business  national et international,  reste une grosse équation en Afrique.

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge