AL FAJR : Séminaire de présentation de 20 initiatives destinées à la promotion de l’expression des jeunes en Mauritanie

FAJR-logo RIMWEB.NET : Cette rencontre de deux jours de « partage des projets et des expériences »  initié par le SCAC (Service de Coopération et d’Action Culturelle) de l’Ambassade de France tenue du 24 au 25 novembre a réunie des participants du Sénégal, Guinée,  Algérie, Maroc, et Mauritanie. Ce temps  « capitalisation » et de cadrage visait à présenter les 20 initiatives sélectionnées à travers le programme FAJR qui prône la participation, l’expression des jeunes à travers « des dynamiques collectives ».

Ce séminaire multi acteur qui a pour but de faire connaitre des initiatives sélectionnées permet de « faire en sorte que les projets dialoguent » a insisté un des consultants. Il a été beaucoup été question  de l’ancrage de «l’accompagnement politique de jeunesse » selon beaucoup de participants. Ainsi Mody Ka du conseil de la jeunesse du Sénégal qui a témoigné du « partenariat privilégié » entre son institution et le ministère de tutelle. Un défis que tente de relever la jeunesse guinéenne où il ya « un manque de coopération entre le ministre de la jeunesse et les associations de jeunes »  a affirmé Djenabou Bah du Conseil National des Organisations de la société civile et Programme Concerté pluri acteurs(Guinée)  qui plaide pour que la donne change au profit de tous.

Pour rappel, l’appel à propositions d’initiatives FAJR  a été fait en avril dernier par le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France. Selon le SCAC ce programme  vise à « soutenir les dynamiques collectives en faveur de la participation et de l’expression de la jeunesse mauritanienne ».

Au total, 135 propositions d’initiatives ont été reçues par  l’Ambassade de France dans le cadre du 1er appel de ce processus FAJR. A savoir aussi que des candidats de 14 wilaya sur 15 ont postulé à cette compétition marquée par « un système de triple lecture distincte et anonyme ».

Après la sélection, une des préoccupations des porteurs de projets est la pérennisation et la bonne gestion des actions à mener. Ainsi des participants ont « exigé la transparence au niveau des initiatives » durant la durée d’exécution, prôné pour un mécanisme de suivi, d’évaluation, d’accompagnement de proximité pour garantir l’image de marque de FAJR.

Affaire à suivre …

Awa Seydou Traoré

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge