ALERTE : Des centaines de harratines réclament la libération de Birame

Des centaines de noirs mauritaniens, à majorité Harratines ont marché pacifiquement, sans escorte policière, ce vendredi à Nouakchott, pour réclamer la libération du président du mouvement antiesclavagiste IRA Mauritanie.

Birame Ould Abeid a été inculpé, mercredi, pour atteinte à la sureté de l’Etat suite à l’incinération, vendredi dernier, par son mouvement de livres de la jurisprudence islamique qui encouragent, selon IRA, la perpétuité de l’esclavage en Mauritanie. Le mouvement a ensuite présenté des excuses.

Et pour Leïla Mint Ahmed, la femme de Birame, qui s’est confiée à Alakhbar au cours de la marche, l’arrestation de son mari «montre le culte de la discrimination que prône l’Etat raciste mauritanien.»

Les manifestations ont estimé que «l’opposition et le pouvoir mauritaniens sont d’accords pour la destruction des Harratines», mais précisent que «les Harratines vont faire face à l’Etat Beïdane (maures blancs) et à sa presse».

Ils ont été également brandis des extraits du texte de Cheikh Ahmed El Mehdi, savant mauritanien de la jurisprudence islamique, qui a écrit que «Birame n’est ni apostat ni renégat par son acte ; en raison de la polémique autour des ouvrages incinérés. Dans les milieux des savants de la jurisprudence islamique, beaucoup doutent de la référence que vont ces livres à l’érudit Malick Ibn Enass», fondateur du rite malékite.

L’un des auteurs de ces livres, l’égyptien Khalil a été accusé par les manifestants d’avoir « commis, à travers ses écrits, des crimes contre les Harratins dont il a rompu les liens familiaux. »

A noter que les manifestants ont battu le macadam de la nouvelle maison des jeunes jusqu’à la place des anciens blocs en faisant des escales au marché de la capitale et à celui du Point-chaud, où ils sensibilisaient ceux, surtout les Harratines, qui sont dans ces points de vente.

Source: alakhbar

Toute reprise partielle ou totale de cet article  devra faire référence à  www.rimweb.info

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind