ALERTE: L’opposition dans la rue en Mauritanie

Nouakchott

Des milliers de personnes ont manifesté mardi à Nouakchott à l’appel de l’opposition, en neuf endroits différents de la capitale, pour exiger la démission du président Mohamed Ould Abdel Aziz.

A l’appel de la coordination de l’opposition démocratique (COD), des manifestations « décentralisées » dans les neuf départements de Nouakchott avaient pour objectif de « signifier au pouvoir l’ampleur de la contestation contre lui et ses méthodes antidémocratiques », a expliqué le porte-parole de la COD, Idoumou Ould Mohamed Lemine.

« Le maître-mot de toutes les marches reste bien sûr dégage « , a-t-il dit, affirmant qu’une « motion commune » appelant le président Ould Abdel Aziz au départ a été remise par les marcheurs aux neufs Hakems (préfets) de la capitale.

«Truqué les élections»

« Nous habitants des neuf moughataas (départements) de Nouakchott, sortis dans des manifestations populaires pacifiques et civilisées, demandons au général Mohamed Ould Abdel Aziz de quitter immédiatement le pouvoir et de laisser les Mauritaniens choisir librement qui les dirige en ce moment difficile et affirmons rejeter toute autre alternative », stipule le texte.

La motion accuse le président Aziz d’avoir « truqué les élections » qui l’avaient porté au pouvoir en 2009, de « refuser un dialogue national sérieux et responsable » avec la COD, d’oeuvrer à un « effondrement sans précédent de toutes les structures et institutions » de l’Etat et de » piller les ressources du pays ».

Grandes foules

« Nous avons décidé qu’Ould Abdel Aziz s’en aille sans désordre, sans chaos, et nous allons le contraindre à le faire », a dit le chef du parti islamiste Tewassoul, Jemil Ould Mansour dont la formation a mobilisé de grandes foules dans son fief politique, Arafatt, commune du centre sud de Nouakchott.

Les marches, qui se sont déroulées en dehors de toute présence policière, se sont dispersées sans heurts à la tombée de la nuit.

Source: (afp/Newsnet)

Toute reprise partielle ou totale de cet article  devra faire référence à  www.rimweb.info

 

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind