ALERTE – Nord du Mali: Tombouctou partiellement contrôlée par un nouveau groupe armé

Bamako – La ville de Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, était jeudi en partie contrôlée par un nouveau groupe armé, le Front national de libération de l’Azawad (FNLA), formé par des Arabes et qui ne se dit ni rebelle ni islamiste, a appris l’AFP de sources concordantes.

Le FNLA, créé courant avril, a pris jeudi le contrôle des entrées est et sud de la ville, où sont arrivés une centaine de ses hommes, selon ces sources sécuritaires, islamistes et du FNLA.

Les entrées nord et ouest ainsi que le reste de la ville étaient tenus par deux autres groupes armés, Ansar Dine (islamiste) et le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA, rébellion touareg indépendantiste).

Les Arabes ont décidé de défendre leur région, a déclaré Mohamed Ould Fany, un des responsables du FNLA, joint par l’AFP à propos de l’entrée du mouvement dans Tombouctou.

Nous avons demandé à ceux qui réclament l’indépendance du nord du Mali de quitter notre région. Nous, nous sommes pour la paix, et nous sommes dans le Mali, pas pour créer une République à part, a-t-il précisé.

Selon une source sécuritaire d’un pays voisin du Mali parlant sous strict anonymat, les gens du FNLA sont venus prendre jeudi le contrôle de l’entrée est et sud de la ville de Tombouctou avec de très nombreux combattants armés arrivés à bord de véhicules. Elle a parlé d’une centaine d’hommes.

Il y avait plus d’une centaine d’hommes, des combattants armés dans les véhicules, a de son côté affirmé un responsable de la police qui ne travaille plus depuis que cette cité mythique du vaste nord malien est tombée, début avril, sous le contrôle d‘Ansar Dine, du MNLA, d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et de divers groupes criminels.

Ce sont des Arabes qui ont pris le contrôle de deux endroits aux entrées sud et est de Tombouctou, a dit ce responsable, sans plus de détails.

Une source au sein d‘Ansar Dine, qui prône l’instauration de la charia (loi islamique) au Mali, a affirmé que son mouvement gardait avec le MNLA le contrôle des entrées nord et ouest de la ville, le centre de la cité ainsi que l’aéroport.

Source:  AFP

Toute reprise partielle ou totale de cet article  devra faire référence à  www.rimweb.info 

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind