Algérie: Bouteflika remplace le chef du renseignement militaire

BouteflikaEn Algérie, le président Abdelaziz Bouteflika a mis à la retraite le chef du renseignement. C’est ce qu’a annoncé un communiqué officiel ce dimanche. Le général Médiène, aussi appelé «général Toufik», était à la tête des services secrets depuis 25 ans. Une mise en retraite qui intervient alors que les services de renseignement ont été restructurés tout au long de l’année.

C’est un homme discret, que le public ne connait pas, dont la dernière photo remonte aux années 1990, mais dont on sait qu’il est l’un des personnages les plus influents du pays.

Le général Mohamed Médiène, 76 ans, a été mis à la retraite après avoir dirigé pendant 25 ans, les services de renseignement algériens. Celui que l’on appelle aussi le général Toufik a été remplacé par le général Athmane Tartag. Ce dernier a la réputation d’un homme très dur. Il est connu pour avoir dirigé pendant les années 1990 le centre d’investigation militaire, un centre où les militants islamistes auraient été torturés selon les ONG.

Le général Tartag était déjà à la retraite. Ce qui fait dire à certains observateurs que ce n’est pas la fin du général Toufik.

Pour autant, depuis plusieurs mois, les services secrets algériens ont été remaniés, plusieurs divisions sont passées sous le contrôle de la présidence de la République. Et selon les médias algériens, ces remaniements ont affaibli les services secrets, à la faveur d’Abdelaziz Bouteflika.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge