Amabassade de France : Communiqué de presse

M. Laurent Fabius, Ministre français des Affaires Etrangères et M. Hamadi ould Baba ould Hamadi, Ministre des france_MAE_logoAffaires Étrangères et de la Coopération ont signé ce 15 avril 2013 un Document Cadre de Partenariat qui définit les grandes orientations de la coopération franco-mauritanienne pour la période de 2013 à 2015.

Cet événement a eu lieu en présence de M. Hervé Besancenot, Ambassadeur de France en Mauritanie, de M. Hans-Georg Gerstenlauer, Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne en Mauritanie et de M. Patrick Abbes, Directeur de l’Agence Française de Développement à Nouakchott.

Etaient également présents le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, le Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Mines, le Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Education Nationale, chargé de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et des Technologies Nouvelles.

Le Document Cadre de Partenariat affirme une nouvelle fois l’engagement de la France auprès de la Mauritanie, afin de l’aider à relever quatre défis étroitement liés : tout d’abord, sur le plan politique, conforter la démocratie, la stabilité et la bonne gouvernance, ferments de la cohésion sociale et conditions de la relation de bon voisinage, de l’assise internationale et du développement de son économie ;

ensuite, dans une perspective de développement durable, asseoir une politique de croissance économique intégrant une dimension régionale d’aménagement du territoire (équipements, accès aux services de base) et assurant une gestion respectueuse de ses ressources naturelles ; dans le même temps, inscrire le développement humain dans une logique de répartition capable de répondre aux besoins de la lutte contre la pauvreté et les inégalités ; et enfin, permettre l’insertion de la Mauritanie dans la mondialisation, en encourageant le partage des savoirs et des cultures.

Ce document a immédiatement été concrétisé par la signature avec le Ministre des Affaires Économiques et du Développement de quatre conventions de financement pour un montant total de 11,6 Milliards d’Ouguiyas mises en œuvre par l’Agence Française de Développement et qui visent à accompagner le développement des énergies renouvelables (développement durable), à soutenir la formation et l’insertion professionnelle (développement humain) et à accompagner le développement local (gouvernance) :

i) Le secteur de l’énergie bénéficiera d’une enveloppe de 9 Milliards d’Ouguiyas (23,8 Millions d’Euros) à travers un prêt très concessionnel de 19 Millions d’Euros pour la construction d’une centrale hybride thermique photovoltaïque de 5 MW à Kiffa et d’une subvention de 4,8 Millions d’Euros (1,85 Milliards d’Ouguiyas) dont la gestion est déléguée par l’Union Européenne à l’Agence Française de Développement pour l’électrification des réseaux isolés de Kiffa et Guérou ;

ii) Le développement local bénéficiera pour sa part de 1,4 Milliard d’Ouguiyas (3,64 Millions d’Euros) sous la forme d’un don accordé au programme VAINCRE, dans le cadre du Contrat Désendettement Développement. L’objectif de ce programme est d’aider les communes du Gorgol, du Guidimagha et de l’Assaba à réaliser des investissements d’infrastructures de base permettant d’améliorer les conditions de vie des populations

iii) Dans le secteur de la formation technique et professionnelle, le don de 1,2 Milliard d’Ouguiyas (3 Millions d’Euros), également apporté par la France dans le cadre du Contrat de Désendettement Développement, sera affecté à l’adaptation des entreprises au contenu des enseignements dispensés dans cinq établissements (Le Lycée de Formation Technique et Professionnelle et le Centre Supérieur d’Enseignement Technique de Nouakchott, les Centres de Formation Professionnelle et de Perfectionnement de Kiffa, Selibaby et Aioun) et à la mise en place d’un dispositif d’insertion en faveur des jeunes sans emploi ;

A l’occasion de cette signature, M. Laurent Fabius, Ministre français des Affaires Etrangères, a déclaré : « l’engagement de la France, qui n’a jamais fait défaut, en faveur des programmes de développement, suivant les priorités définies par le Gouvernement mauritanien dans le cadre de sa stratégie de lutte nationale contre la pauvreté, se poursuivra et, je l’espère, s’intensifiera au cours des prochaines années ».

De son coté, M. Hamadi ould Baba ould Hamadi, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération, a saisi cette occasion pour louer l’excellent niveau de coopération avec la France et lui exprimer ainsi qu’à l’UE et à AFD les vifs remerciements du Peuple et du Gouvernement Mauritaniens, pour le niveau et la qualité de l’engagement auprès de notre pays, en vue de soutenir nos efforts pour asseoir les bases d’un développement socio- économique durable.

Contact presse : Alban Schwerer, Chargé de projets, Agence Française de Développement

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge