Amadou Bocar BA coopté nouveau coordinateur de l’Observatoire du Fonadh au Guidimakha

LogoFONADHLe Secrétaire exécutif du Forum des organisations nationales des droits humains (FONADH), chef de mission a séjourné à Selibaby le Vendredi 14 août 2015. Le but de sa mission est de renouveler le bureau régional de l’Observatoire du FONADH au Guidimakha. Ainsi, les représentants de l’AMDH, d’ACF, d’ARPRIM, dAMPLCS, du CSVVDH et de la Ligue africaine des Droits de l’Homme, section Mauritanie réunis en assemblée générale désignent ou plutôt cooptent un nouveau coordinateur en la personne de : Amadou Bocar BA. Cette cooptation n’est pas fortuite. Elle récompense les efforts inlassables et incessants d’un homme qui œuvre en faveur de la promotion de la paix et de la cohésion sociale au Guidimakha particulièrement et en Mauritanie, en général. Tout ceci n’a été possible que grâce à ses fonctions combinées de coordinateur régional de l’Association Mauritanienne des Droits de l’Homme (AMDH) et de correspondant d’un organe indépendant de presse. C’est dire simplement que Mr BA n’est ni profane ni novice en matière de défense des Droits de l’Homme. Son engagement est tel qu’on le désigne l’homme des « situations difficiles » pour ne pas dire des « dossiers sensibles ». Ce surnom lui vaut la reconnaissance des pouvoirs publics et de ses pairs de la société civile. A titre d’exemple la coordination régionale du Ministère des affaires sociales et de la famille (MASEF) fait appel à lui chaque fois que besoin se fait sentir pour résoudre les conflits familiaux, de protéger les mineurs en conflit avec la loi, d’assister les personnes vulnérables etc. Par son franc-parler, son intrépidité, il continue de défendre les causes des sans voix et d’être le médiateur en cas de conflit depuis près d’une décennie. Ces qualités ont été rappelées par les différents intervenants qui lui ont rendu un hommage vibrant et très solennel. Bref, cette nomination bien méritée vient à point nommé au moment où l’Etat mauritanien durcit son arsenal juridique avec la criminalisation de l’esclavage. Il ne nous reste plus qu’à lui souhaiter plein succès et beaucoup de bonheur dans l’accomplissement de cette nouvelle mission exaltante mais risquée.

Alassane Mamadou SY

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge