Arabie Saoudite : la présidente de l’AFCF dénonce « la traite de Mauritaniennes »

L’Association des Femmes Chefs de Famille se penche encore sur un autre dossier brûlant, celui de la traite de « plus de 200 mauritaniennes » en Arabie Saoudite.
Selon la présidente de l’AFCF, Aminetou Mint Moctar, que rimweb a rencontré ces femmes dont « les téléphones ont été saisis » dès la révélation de cette affaire vivent des conditions difficiles.
Certaines ont été victime de mauvais traitement, d’insultes et de séquestrations, une d’elle a été « violée » selon notre source. Elle nous explique également que la mère d’une des femmes (qui a pu cacher son phone) elle venue en pleurant la voir au siège de l’Association pour lui mettre au parfum de ce scandale d’un réseau non encore démantelé.
Une plainte a été déposée au niveau du procureur où le dossier  devait être clôturé selon la présidente de l’AFCF, ce 30 juillet. En attendant, cette militante des droits de l’homme soupçonne « certaines autorités mauritaniennes et saoudiennes de complicité» estimant que le montage d’une telle filière ne peut pas passé inaperçu.
A.S.T
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge