Arrêté en Mauritanie pour fétichisme, les proches de Boubacar Thiam démentent et accusent

Le candidat à la députation et Karimiste arrêté en Mauritanie continue de couler beaucoup d’encre. Le leader du mouvement Abdou Karim Léral Sénégal (MAKLS), Boubacar Thiam, dément les informations parues dans la presse.
Selon la secrétaire administrative dudit mouvement, «il n’a jamais été question d’enterrement d’un quelconque animal. Le sacrifice concernait seulement de l’arachide et de la noix de Cola et pour son propre compte».
Arrêté en Mauritanie pour fétichisme, les proches de Boubacar Thiam démentent et accusent Boubacar Thiam, candidat pour les législatives de juillet 2017 sous les couleurs du PDS, a été arrêté pour fétichisme en terre mauritanienne. Mais, si l’on en croit ses collaborateurs, les accusations portant sur lui sont dénuées de tout fondement.
«Il se trouve que depuis que Boubacar Thiam a commencé à travailler pour notre leader Karim Wade, il a négligé ses obligations professionnelles au sein de l’entreprise où il travaillait. A un certain moment, il a eu des problèmes, on lui a demandé de faire quelques sacrifices», a déclaré la dame.
Et d’ajouter : «il est parti à la plage accompagné, de Samba Samba et de Mama Sarrata Diatta pour faire ses sacrifices. Et, au moment où il enterrait les arachides avant de jeter même les colas, les garde-côtes mauritaniens les ont trouvés sur place et les ont amené dans un commissariat», a tenu à expliquer Mariame Késsé Diallo, la secrétaire administrative du mouvement MAKLS.
Toutefois, elle dément la thèse selon laquelle les garde-côtes mauritaniens les ont trouvés avec des vaches, des chiens, avec un tissu blanc où on a mentionné le nom du président de la République, d’Omar Sarr, d’Ibrahima Badiane et celui d’Aly Nar Ndiaye.
«Tout ça, se sont des inventions de l’autre camp MLK de Mauritanie», peste-t-elle. Avant d’ajouter : «il y a deux (2) jeunes qui sont sur le net principalement sur facebook, qui sont en train de publier des mensonges en indexant directement Boubacar Thiam et Mama Sarrata Diatta. Le cola est avec les gendarmes tandis que l’arachide est déjà sous terre sur le littoral. Il n’y a aucune autre version que celle-là».

 

 

 

 

Source : Pressafrik

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind