Assalamalekoum festival : les attentes des jeunes artistes mauritaniens

10410095Rimweb.Net: La clôture de la 8e édition de ce festival culturel marquée par un show de la mauritano sénégalaise Marema (Prix Découverte RFI 2014) le 13 juin dernier a été une occasion pour rimweb d’aller à l’écoute des attentes des jeunes artistes par rapport à ce rendez-vous annuel qui vise à promouvoir les musiques urbaines.
La jeune Oumou Sy un produit de l’école Nouakchott Musique Action (NMA) tout en saluant la mise en place d’une telle initiative qui n’est pas « évidente en Mauritanie », critique en ces termes : «  ce qu’on lui reproche, c’est de ne pas donner le même temps de scène aux artistes », elle explique qu’il « ya un manque de considération des jeunes musiciens par rapport aux artistes étrangers ». Elle se désole aussi du fait qu’il ya eu « beaucoup de problème technique cette année » demandant à ce que ce manquement soit revu.
Nous avons tendu également notre micro à Bene Vision, lauréat de Tremplin écoute 2014 dans les coulisses de la foire ayant abrité les 3 concerts de cette édition. Il a évoqué la nécessité de la reconnaissance du talent des jeunes et la liberté d’expression. Il a par ailleurs fait savoir qu’il faut « mettre sur le même d’égalité les artistes ».
Awa Seydou Traoré
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge