Assane Bâ invite à tirer profit du dividende démographique

la Banque MondialeAssane Bâ, représentant du Fonds Mondial pour la Population (UNFPA) à Nouakchott, a invité la Mauritanie, le Sahel et toute l’Afrique à créer les conditions nécessaires en vue de tirer profit du dividende démographique, dans un entretien avec la PANA jeudi.

Grâce à ce concept tiré de l’économie, « la Mauritanie et la quasi-totalité des pays africains,  dont la  pyramide démographique est identique, doivent donner à la jeunesse et à l’autonomisation des femmes toute l’attention qu’elle méritera au niveau de la santé (soins appropriées pour la mère et l’enfant, santé sexuelle et de la reproduction), éducation, formation,  politique de l’emploi, accès au crédit, infrastructures et bonne gouvernance politique- pour transformer le potentiel humain en opportunité de développement économique et de  progrès social à l’image des dragons du Sud/Est asiatique .

Il faut des investissements immédiats pour profiter de cette fenêtre d’opportunités ».

En Mauritanie, 40% de la population totale  est âgée de moins de 15 ans et 52% de celle-ci est composée de femmes. D’où l’impératif d’investir dans la formation des jeunes et l’autonomisation des femmes à travers la promotion de plusieurs activités de développement pour faire de la pyramide démographique une opportunité de développement.

 « C’est grâce à cette démarche que nos pays arriveront à briser la chaîne qui alimente la pauvreté et assurer une participation qualitative de ces importantes franges de la population à l’œuvre de développement », dira-t-il.

Laissée en rade, cette jeunesse désœuvrée présente le risque d’offrir un terreau fertile pour le recrutement des mouvements terroristes islamistes et diverses activités relevant du crime transnational.

Dans la perspective de tirer profit du dividende démographique,   la Banque Mondiale et le Fonds Mondial pour la Population (UNFPA) ont mis à la disposition des pays du Sahel un fonds de 225 millions de dollars us pour la réalisation d’une série de projets sur 4 ans.

Par ailleurs, le Secrétaire Exécutif de l’UNFPA, le Dr Babatundé Osotimehin, déclarait récemment  « que l’Afrique subsaharienne a le potentiel de récolter un dividende de 500 milliards de dollars par an pendant 30 ans, si elle met les politiques publiques appropriées et les investissements avant, ou pendant la transition démographique ».

C’est pour cette raison que « l’Union Afrique (UA), la Commission Economique pour l’Afrique (CEA) et l’UNFPA accorde un intérêt particulier au dividende démographique dans le cadre de l’agenda 2063 », souligne M. Bâ.

Source: Le Calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge