Assaut contre Alep : 100 chars aux abords du quartier Salaheddine – [Vidéo]


Beyrouth – L’armée syrienne a donné l’assaut samedi dans des secteurs tenus par les insurgés à Alep, deuxième ville de Syrie et enjeu crucial du conflit, déployant notamment une centaine de chars aux abords du quartier rebelle de Salaheddine, selon des militants et insurgés.

 

Au moins dix soldats et trois rebelles ont été tués dans les combats depuis le début de l’assaut à Alep, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Ailleurs dans le pays, 31 personnes, soit 14 civils, 13 rebelles et 4 soldats, ont été tuées, selon la même source.

Les forces du régime ont tenté de prendre d’assaut le quartier de Salaheddine mais grâce à Dieu les héros de l’Armée syrienne libre (ASL) ont repoussé l’attaque pour le moment, a déclaré à l’AFP le commandant du conseil militaire rebelle d’Alep, Abdel Jabbar al-Oqaidi. Nous avons détruit jusqu’ici huit véhicules et blindés, a-t-il affirmé.

Il y a 100 chars massés aux abords du quartier, venus notamment du secteur de Hamdaniyé plus à l’ouest, a précisé le colonel. Les renforts de l’armée qui se massent depuis des jours aux abords d’Alep s’étaient dirigés le matin vers Salaheddine (sud-ouest) et avaient débuté l’assaut, selon l’OSDH, une organisation qui base ses informations sur des militants sur place.

Les combats les plus violents depuis le début de la révolte ont lieu dans plusieurs quartiers du sud et du sud-ouest de la ville, a indiqué à l’AFP Rami Abdel Rahmane, président de l’OSDH, précisant que le quartier de Salaheddine était celui qui comptait le plus grand nombre d’insurgés.

Des affrontements se déroulaient notamment aux entrées de Salaheddine qui était bombardé à l’instar des autres quartiers rebelles. Un correspondant de l’AFP a constaté que l’armée dépêchait des soldats à pied dans cette ville de 2,5 millions d’habitants où de nombreux habitants tentaient de fuir les combats.

Des civils ont notamment trouvé refuge dans les sous-sols des maisons, tandis qu’un mouvement d’exode était noté dans certains quartiers comme al-Soukkari (sud).

L’assaut a été donné plus d’une semaine après l’ouverture de ce nouveau front le 20 juillet, l’armée ayant pu reprendre le dessus dans la capitale Damas qui a également connu de violents combats dans les quartiers hostiles au régime du président Bachar al-Assad.

Plusieurs pays occidentaux avaient exprimé leur préoccupation face à la perspective d’un assaut contre les rebelles, Washington évoquant la possibilité d’un massacre et la Russie parlant d’une éventuelle tragédie.

Une source de sécurité syrienne avait affirmé vendredi que les rebelles étaient retranchés dans des ruelles très étroites, rendant difficile toute bataille. Selon le correspondant de l’AFP, les rebelles économisaient depuis deux jours leurs munitions de roquettes antichars de type RPG pour faire face à l’assaut.

Selon les experts, cette bataille est extrêmement importante pour les deux parties, les rebelles aspirant à rééditer le schéma libyen avec Benghazi en créant une zone protégée. La communauté internationale écarte tout scénario d’intervention militaire en Syrie.

Ailleurs dans le pays, l’armée tentait de prendre d’assaut la région de Lajjate, dans la province de Deraa (sud), avec un grand nombre de chars et de véhicules, selon l’OSDH. Dans la région de Hama (centre), la localité de Karnaz assiégée par l’armée était violemment pilonnée, de même que plusieurs quartiers de Homs (centre).

AFP

Source: Cridem

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge