Association du Rassemblement des journalistes mauritaniens : L’Etat doit faire preuve de ferameté envers les prêcheurs de la division

Mohd_5s_saibout_32_0L’ Association du Rassemblement des journalistes mauritaniens (ARPM) a appelé le gouvernement mauritanien à faire preuve de fermeté envers toute personne qui tente de saper l’unité de la société mauritanienne et incite à la division entre ses composantes. L’ Associations présidée par le confrère Mahmoudi Ould Saibout, a appelé également à s’unir devant les agissements menés par certaines parties dans ce cadre.

Ci-après l’intégralité de la déclaration de l’Association du Rassemblement des journalistes mauritaniens:
« « Nous avons appris, au sein de l’Association du Rassemblement des journalistes mauritaniens (ARPM), les agissements entrepris par certaines parties répréhensibles afin de saboter l’unité de la société mauritanienne, en opposant ses couches et ses composantes, les unes contre les autres ainsi qu’en diffusant des informations infondées, pour renforcer cette vile et dangereuse orientation sur le tissu social du pays.
En effet, nous avons enregistré dans ce contexte, les propos tenus par l’un des officiers à la retraite, après avoir gardé un long silence, pendant ses années de grande responsabilité, selon lesquels une certaine frange avait fait l’objet d’une extermination organisée, à la suite d’exécutions ordonnées par un régime mauritanien, pendant une période connue.
Des propos qui incitent clairement à la division.
Les informations confirmées sur cette question, est que certains de nos concitoyens issus de cette frange, ont été effectivement victimes d’erreurs irréfléchies, ayant conduit à la mort de certains d’entre eux et à des agissements préjudiciables à d’autres.
Des fautes qui ont été toutefois dépassées grâce aux mesures prises et aux pas franchis dans la voie de la réconciliation nationale, inaugurés par la présentation d’excuses publiques pour ce qui s’est produit et l’entrée dans le règlement du passif humanitaire et l’indemnisation matérielle et morale des victimes.
Quel intérêt présent ou futur tire-t-on en ravivant les cicatrises et en disant que cette composante sociale ne peut et ne pourra jamais oublier ce qui s’est passé et qu’il est de son droit de dire et de faire ce qu’elle veut pour recouvrer ses droits, même au prix de l’unité et de l’entité de l’Etat ?
L’ARPM affirmant sa volonté de faire front à ce type d’agissements destinés à saper l’unité de l’Etat et à porter préjudice au peuple mauritanien, affirme ce qui suit :
Primo: le peuple mauritanien est un peuple unique lié par les rapports de fraternité, de, l’histoire et de la géographie, qu’aucune personne soit-elle, ne peut convaincre à entrer dans les méandres d’une division qui ne sert ni son unité, ni son avenir,
Secondo : l’Etat mauritanien doit faire preuve de fermeté envers les prêcheurs de la division, à travers l’application de la loi dans tout ce qui peut inciter à la division et à la discorde entre les franges de la société, pour servir de leçon à tout celui qui se permet de saper la Mauritanie, Etat et Nation,
Tertio : Tous les acteurs civils et politiques doivent s’unir comme un seul homme pour préserver la patrie et œuvrer pour une Nation où il n y a pas de place pour la haine ainsi que pour lancer un appel à toutes les victimes, quelque soit l’ampleur des préjudices subis, afin de tourner la page du passé et à méditer sur ce qui peut rapprocher les mauritaniens les uns des autres ; puisque celui qui ravive la division sur le compte de tous est maudi par Allah et Son Prophète.

Pour l’Association du Rassemblement des journalistes mauritaniens
Le Président : Mahmoudi Ould Saibout

Source : Taqadoum.mr

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge